Calendrier des grandes expositions artistiques à Paris

Jean-Pierre DuvaleixExpositions actuelles et futures à Paris et parfois ailleurs – Calendar of major art exhibitions in Paris 

par Jean-Pierre Duvaleix

 

 

Musée Delacroix

  • Une lutte moderne, de Delacroix à nos jours

Du 28 juillet au 3 décembre 2018

Le musée national Eugène-Delacroix propose la première exposition dédiée aux peintures de la Chapelle des Saints-Anges à Saint Sulpice – La Lutte de Jacob avec l’ange, Héliodore chassé du temple, Saint Michel terrassant le démon -, depuis leur achèvement en 1861. Portée par les recherches accomplies lors de leur récente restauration conduite par la Ville de Paris, cette exposition offrira de rassembler grâce à des prêts exceptionnels des musées français et étrangers, les sources inédites de Delacroix – Raphaël, Titien, Rubens, Le Lorrain, Solimena -, les références à ses propres œuvres comme les principales études et esquisses qu’il a réalisées pour la conception de ces trois chefs-d’œuvre. Elle réunira également plusieurs des créations que l’œuvre de Delacroix a inspirées aux artistes du 19ème et du 20ème siècle, Gustave Moreau, Odilon Redon, William Strang, Jacques Lipschitz, René Iché, Charles Camoin, Jean Bazaine, Marc Chagall. Chacun d’entre eux s’est nourri de l’art de Delacroix pour concevoir leurs propres visions de la lutte.

 
Musée national Eugène Delacroix
6, rue de Fürstenberg, 75006 Paris
de 9 h 30 à 17 h 30, sauf les mardis.
Tarif plein :
7 €. Gratuit les premiers dimanches du mois.
Nocturne jusqu’à 21h tous les premiers jeudis
du mois.

 

Fondation CUSTODIA

– Le Rêve américain : du pop art à nos jours

du 2 juin au 2 septembre 2018

L’exposition présente une importante sélection d’estampes américaines issues de la célèbre collection du British Museum. Elle est le fruit d’une collaboration entre la Fondation Custodia, la Terra Foundation for American Art et le British Museum.

Réunissant plus de 100 estampes par quelque 42 artistes américains, Le Rêve américain : du pop art à nos jours offre un vibrant panorama de l’essor de la gravure aux États-Unis depuis 1960. Nombre des plus grands artistes américains figurent dans cette sélection, parmi lesquels Jim Dine, Jasper Johns, Kara Walker, Ed Ruscha et Andy Warhol, qui, tous, se sont confrontés à l’imprimé afin de créer certaines des images les plus marquantes de ces dernières décennies.

Le public peut apprécier l’étendue des capacités expressives de ce médium à travers de saisissantes créations produites au cours des soixante dernières années. Durant cette période à la fois dynamique et tourmentée de l’histoire des États-Unis, les artistes ont répondu aux événements politiques et sociaux qui ont marqué leur pays, de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, à la guerre du Vietnam et au racisme en passant par la récession économique et les problématiques liées au genre. Des sérigraphies colorées pop et des portfolios monochromes des minimalistes aux expérimentations techniques toujours plus audacieuses de ces dernières années, ils ont produit un corpus d’œuvres aussi original qu’ambitieux. L’exposition permet d’admirer cet ensemble de premier plan qui saisit à la fois l’évolution d’une nation et celle de son art.

 

Fondation Custodia / Collection Frits Lugt

121, rue de Lille – 75007 Paris

France

Tél : +33 (0)1 47 05 75 19

Métro : Assemblée Nationale (ligne 12) ou Invalides (lignes 8 et 13)

RER C : Invalides ou Musée d’Orsay

Bus : lignes 63, 73, 83, 84, 94, arrêt Assemblée Nationale

Vélib’ : station située en face (n° 7009)

Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

 Plein tarif 10 €

Tarif réduit 7 €

Le tarif réduit est accordé aux +60 ans, chômeurs, groupes de 10 personnes minimum
 
 
 
 
– Artistes et robots
 
05 Avril 201809 Juillet 2018
 
Dans notre monde universellement et uniformément transformé par les progrès de l’intelligence artificielle, ses applications scientifiques, industrielles, financières et domestiques, on pouvait penser que l’art serait, pour paraphraser André Malraux, « le dernier chemin (direct) de l’homme à l’homme ». Le projet Artistes & Robots s’intéresse à cet autre aspect du règne de la haute technologie, moins médiatisé mais non moins engagé : l’avènement de l’imagination artificielle. Une machine serait-elle capable d’égaler un artiste ? Un robot pourrait-il se substituer à un peintre ou un sculpteur ? Dans quelle mesure peut-on parler de créativité artificielle ? Léonard de Vinci a dessiné il y a cinq cents ans de nombreux rêves de machines : palais flottant, hélicoptère, char d’assaut, métier à tisser industriel…

Des machines à créer : voilà les œuvres que présente cette première exposition muséographique de la Rmn-Grand-Palais qui s’intéresse précisément au sujet de l’imagination artificielle, dans ses différentes matérialisations artistiques et en abordant les grands enjeux que cette révolution technique soulève.

  
 
 
 
 

– Kupka – Pionnier de l’abstraction

La rétrospective exceptionnelle du Grand Palais, retrace le parcours de František Kupka, ses débuts marqués par le symbolisme et son évolution progressive vers l’abstraction dont il sera l’un des pionniers.
300 peintures, dessins, gravures, livres et documents redonnent vie à l’artiste et dévoilent sa personnalité engagée et singulière.

L’exposition nous entraine à la découverte de son chemin artistique et intellectuel et nous plonge dans un univers riche en couleurs, formes et mouvement.


Cette exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux-Grand Palais en partenariat avec le Centre Pompidou, Paris, la Národní Galerie v Praze, Prague, et l’Ateneum Art Museum, Helsinki.

 

21 mars 2018 – 30 juillet 2018

 
 
 
 
Dimanche, lundi, jeudi, vendredi, samedi de 10h à 20h.
Mercredi de 10h à 22h.
Fermeture hebdomadaire le mardi
Fermeture anticipée à 18h les jeudis 5 avril et 24 mai. 
Fermé le mardi 1er mai.
Dans le cadre de la Nuit des musées, l’exposition sera ouverte et gratuite à partir de 20h le samedi 19 mai 2018 (entrée jusqu’à minuit – fermeture à 1h)
 
 
 

– Le monde vu d’Asie

16 mai 2018 – 03 septembre 2018

Le Musée national des arts asiatiques – Guimet  propose pour la première fois une exposition cartographique qui relate une autre histoire du monde, épousant pleinement le point de vue asiatique. Les chefs d’œuvres, célèbres ou inédits, témoignent de la richesse des différentes traditions (Chine, Japon, Corée, Inde, Vietnam, etc.) et des échanges féconds entre les différentes régions asiatiques, ainsi qu’entre l’Asie et le reste du monde.

Ces cartes et représentations iconographiques (peintures, gravures, manuscrits ou objets), souvent reléguées au statut de documents exotiques, apparaissent ici comme de véritables œuvres d’art et de précieuses sources historiques, qui éclairent le rôle décisif de l’Asie dans le processus de mondialisation du XVe jusqu’au XXe siècle. Elles donnent à voir les constructions cosmographiques, les routes de pèlerinages, les itinéraires de découvertes, les gestes impériales, les projets urbains, et les expansions coloniales, autant de phénomènes culturels et de pratiques sociales participant à l’invention de l’Asie qui, hier comme aujourd’hui, se situe au centre du monde.

Musée national des arts asiatiques – Guimet : 6, place d’Iéna, 75116 Paris
 
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.
 
 

Niki de Saint Phalle

 

17 Septembre 201402 Février 2015
 
Grand Palais, Galeries nationales
Description

Niki de Saint Phalle (1930-2002) est l’une des artistes les plus populaires du milieu du XXe siècle, à la fois plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films. Si elle est surtout connue du grand public pour ses célèbres « Nanas », son oeuvre s’impose aussi par son engagement politique et féministe et par sa radicalité. Le Grand Palais propose la plus grande exposition consacrée à l’artiste depuis vingt ans et un nouveau regard porté sur son travail.

Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais

Découvrez l’offre adultes et familles pour groupes et individuels autour de l’exposition
Réservez vos billets groupes.

Horaires
17 Septembre 201402 Février 2015

Tous les jours de 10h à 22h (fermeture à 20h le dimanche et lundi)
Fermeture hebdomadaire le mardi

Tarifs

TARIFS :
Plein : 13 €
Réduit : 9 €
Tribu : 35€ (4 personnes dont 2 jeunes 16-25 ans)

Réservez vos billets groupes.

Niki de Saint Phalle (1930-2002) est l’une des artistes les plus populaires du milieu du XXe siècle, à la fois plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films. Si elle est surtout connue du grand public pour ses célèbres « Nanas », son oeuvre s’impose aussi par son engagement politique et féministe et par sa radicalité. Le Grand Palais propose la plus grande exposition consacrée à l’artiste depuis vingt ans et un nouveau regard porté sur son travail.

– See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/niki-de-saint-phalle#sthash.sCUSHf5m.dpuf

A venir :

– Caravage à Rome, amis & ennemis
 
Du 21 septembre 2018 au 28 janvier 2019

À l’automne 2018, Culturespaces et le Musée Jacquemart-André organisent une exposition consacrée à Caravage (1571 – 1610), figure emblématique de la peinture italienne du XVIIe siècle. Pour cet événement unique, près de 10 chefs-d’œuvre de l’artiste seront réunis à titre exceptionnel en France.

Provenant des plus grands musées italiens, comme le Palazzo Barberini, la Galleria Borghese et les Musei Capitolini à Rome, la Pinacoteca di Brera de Milan, les Musei di Strada Nuova à Gênes ou le Museo Civico Ala Ponzone de Crémone, ces toiles extraordinaires permettront de retracer la carrière romaine de Caravage (1592 – 1606) jusqu’à l’exil. Elles dialogueront avec les œuvres d’illustres contemporains, comme le Cavalier d’Arpin, Annibal Carrache, Orazio Gentileschi, Giovanni Baglione ou Ribera, afin de dévoiler toute l’étendue du génie novateur de Caravage et de rendre compte de l’effervescence artistique qui régnait alors dans la Cité éternelle.

 

 
Musée Jacquemart-André 158, boulevard Haussmann – 75008 PARIS Tel. : + 33 (0)1 45 62 11 59
 
 
 
 
 

Un rêve d’Italie
La collection du marquis Campana

https://www.louvre.fr/sites/default/files/imagecache/140x87/medias/medias_images/images/louvre-buste-d-ariane-140-87-px.jpg?1526983434

Giampietro Campana a constitué la plus grande collection privée du 19e siècle, qui rassemblait aussi bien des objets archéologiques que des peintures, des sculptures et des objets de la Renaissance. Cette collection se caractérisait à la fois par l’abondance et la qualité de ses pièces, incluant de nombreux chefs-d’oeuvre, du  Sarcophage des Époux à La Bataille de San Romano de Paolo Uccello et aux sculptures de Della Robbia. À travers cette collection, Campana souhaitait mettre en  lumière le patrimoine culturel italien, au moment même où émergeait l’Italie comme nation.

Musée du Louvre, jusqu’au 11 Février 2019

Royaumes oubliés
Les héritiers de l’empire hittite

Image par défaut

L’empire hittite, grande puissance rivale de l’Égypte antique, domina l’Anatolie et étendit son influence sur le Levant, jusqu’aux alentours de 1200 av. J.-C. Sa chute donna lieu à l’émergence de royaumes néo-hittites et araméens dans la Turquie et la Syrie modernes, héritiers des traditions politiques, culturelles et artistiques de l’empire disparu. L’exposition invite à redécouvrir les sites mythiques de cette civilisation oubliée dont les vestiges majestueux du site de Tell Halaf, situé près de l’actuelle frontière turcosyrienne.

Musée du Louvre, jusqu’au 29 Juillet 2019

 

Tarif sur place :
Billet unique (collections permanentes et expositions) : 15€ sur place

Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9 h à 18 h. Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu’à 21h45.

Renseignements :
01 40 20 53 17

 

Les commentaires sont fermés.