Gauguin en Polynésie ou l’enfer sur terre… Lettres à Monfreid

 

Tahiti ou l’enfer sur terre.

Les lettres de Gauguin à son meilleur ami, Georges-Daniel de Monfreid ( peintre lui même et père de l’aventurier Henry de Monfreid) et en qui il aura toute sa vie une confiance indéfectible et totale, sont passionnantes.

Avant de partir définitivement pour un monde meilleur en 1903, Gauguin fera une étape en Polynésie dont il aime l’image qu’il s’en fait, mais en déteste la réalité.

On verra, dans ce livre, que Gauguin souffre d’un eczéma aux pieds, ce qui le fait beaucoup souffrir. Il a aussi un diabète, ainsi qu’une syphilis…

Lire la suite

Le Douanier Rousseau, génie de l’intuitif.

Une exposition retrospective majeure des tableaux exotiques du douanier Rousseau s’apprête à parcourir différentes capitales culturelles contemporaines dont
Paris (*). Un portrait du douanier, de son oeuvre et de son apport s’impose.

Fin du XIXeme siècle, Paris est haussmannien, la France s’installe définitivement dans la République, Sarah Bernard fait un triomphe dans l’Aiglon, c’est également le temps des dernières courtisanes, la belle Otero et l’impératrice Eugénie, la dernière monarque Française s’éteint sans couronne en Normandie. C’est Clemenceau qui fait son nid, Zola qui s’insurge dans l’Aurore, l’opinion publique se déchire au sujet d’un certain capitaine Dreyfus, la même qui s‘émeut des morts de l’incendie du grand bazar.

La fin d’un siècle et d’une société, une nouvelle société s’amorce. L’impressionnisme s’installe et devient le nouvel académisme, les post impressionnismes apparaissent, et quelques échappées plastiques individuelles annoncent le renouveau que connaîtra le siècle nouveau.

  Lire la suite