Citations de grands peintres

Voici les nouvelles citations de peintres célèbres.

Elles ont été collectées par moi durant des dizaines d’années, écrites sur de petits carnets, puis finalement mises en ligne gratuitement sur le « Journal des Peintres « .

Ce qui m’a toujours motivé, depuis le début, c’était de sélectionner des citations apportant réellement quelque chose de neuf aux peintres et non de les accumuler pour le plaisir d’en avoir le plus grand nombre possible, comme on peut le voir ici où là, par des gens qui ne sont pas peintres et ne peuvent donc saisir la portée de ce qu’ils relèvent !

Jean-Pierre Duvaleix

Déposé à la Société des Gens de Lettres sous le titre :

Ils disaient… citations de peintres et sous le numéro 2005.01.0228 le 12/01/05

Ce qui n’empêche pas qu’elles soient régulièrement mises à jour sur ce site.

Ici, la qualité des citations doit primer sur la quantité, chacune doit apporter un « plus » aux peintres, apprenti comme professionnel.



APPRENTISSAGE

-  Mon manque de savoir-faire, mon incapacité à peindre, préservée jusqu’à cet âge avancé, me permettent de me laisser aller, de laisser aller tout – et sans me forcer – dans le désordre, dans la discordance et le gâchis, le mal et le sens dessus dessous, sans malice, sans retour en arrière, sans reprise, innocemment. Henri Michaux

-  Avant de commencer à peindre, j’ai dessiné et étudié la perspective, le temps qu’il fallait pour composer un sujet que je voyais Van Gogh

-  Le Louvre est le livre où nous apprenons à lire. Nous ne devons pas cependant nous contenter des belles formules de nos illustres devanciers. Cézanne

-  Cézanne avait une haine si enracinée contre l’École qu’il avait une façon très spéciale de dire les  » Bozards  » qui, même à son insu, trahissait tout son mépris. Il suffisait qu’on eût passé par là pour être, à ses yeux, un crétin indécrottable. Émile Bernard

-  Il faut que les jeunes gens s’habituent à voir par eux-mêmes et sans demander avis. Renoir

-  Depuis Van Gogh, nous sommes tous des autodidactes Picasso

-  Il faut s’attacher plus à apprendre qu’à gagner de l’argent Alberti

-  Le grand point, comprenez Monsieur Vollard, c’est de sortir de l’école et de toutes les écoles ! Cézanne

AQUARELLE

-  Je devrais toutefois passer par d’autres échecs, car je crois que l’aquarelle exige une grande habileté et une grande rapidité dans le travail. On doit travailler dans la matière mi humide pour obtenir de l’harmonie, et on n’a pas beaucoup de temps pour réfléchir. Il ne s’agit donc pas de travailler fragmentairement, non, on doit ébaucher presque d’un coup… Van Gogh

-  L’aquarelle est quelque chose de diabolique Van Gogh

ARBRES

-  Il faut les modeler dans un reflet coloré comme la chair. Il ne faut pas que ce reflet soit complètement complètement reflet(autrement dit, il faut casser un peu le ton du reflet avec un autre ton). Quand on finit, on reflète davantage où cela est nécessaire(…). Il faut toujours modeler par masses tournantes, comme seraient des objets comme sont les feuilles. Mais la transparence en est extrême. Delacroix

ARGENT

-  Ne jamais oublier que cette heure existera d’une manière très forte et par conséquent, ne jamais céder dans les discussions d’affaire. (écrit dans ses carnets) Miro

ART

-  Tous ces gens qui vous rasent sur l’art, allez donc leur apprendre que ce n’est pas seulement une question de métier, qu’il faut, en plus, un certain quelque chose, dont aucun professeur n’enseigne le secret… de la finesse… du charme et cela, on le porte en soi. Renoir

-  L’oeuvre d’art est un arrêt du temps. Bonnard

-  L’art est la révélation d’une sensibilité exquise. Cézanne

-  Il faut que chacun élève sa propre activité au rang d’œuvre d’art et que toutes les professions acquièrent la dimension spirituelle de l’art. Antoni Tapies

-  Les japonais savent fort bien que pour qu’un objet d’art remplisse sa fonction, il doit être entouré d’un certain mystère respectueux (…) Il faut disposer l’objet (d’art) sur une sorte d’autel. Antoni Tapies

-  L’art, c’est l’homme ajouté à la nature Van Gogh

-  L’art est un mensonge qui dit la vérité Picasso

-  L’œuvre qu’on fait est une façon de tenir son journal Picasso

-  C’est la réalité qui doit ressembler à l’art et non l’art à la réalité René Auberjaunois

-  L’art est-il devenu une chose inutile ?… N’est-ce pas là la mort prochaine ? Un peuple ne perd pas seulement un côté ou une parcelle de sa valeur. Tout fini en même temps. Renoir

-  L’art n’est pas l’application d’un canon de beauté, mais ce que l’instinct et le cerveau peuvent concevoir indépendamment du canon. Picasso

-  Qu’est-ce que l’art ? Si je le savais, je me garderais de le révéler. Picasso

-  L’art c’est la nature vue à travers un tempérament. Maurice Denis

-  L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible Paul Klee

-  L’art est à l’image de la création. C’est un symbole, tout comme le monde terrestre est un symbole du cosmos. Paul Klee

-  L’art traverse les choses, il porte au delà du réel aussi bien que de l’imaginaire. Paul Klee

AVENIR DE LA PEINTURE

-  Le peintre de l’avenir, c’est un coloriste comme il n’y en a pas encore eu. Van Gogh

-  Le nombre de peintres a beaucoup augmenté (1886) Van Gogh

-  Pour moi, il n’y a pas de passé ni d’avenir en art Picasso

BEAUTE

-  La beauté, c’est la satisfaction de la vision. Bonnard

-  Ce qui est beau dans la nature ne l’est pas toujours dans la peinture. Exemple : effet de soir, de nuit… Bonnard

-  Il n’y a pas deux arts, il n’y en a qu’un : c’est celui qui a pour fondement le beau éternel et naturel Ingres

-  N’étudiez le beau qu’à genoux. Ingres

-  Le laid : on le pratique parce qu’on ne voit pas assez le beau Ingres

-  Les artistes ont crû, avec de beaux modèles ou de beaux motifs, arriver au poétique. Nous croyons l’atteindre plutôt avec de beaux éléments, car ceux de l’esprit sont certainement les plus beaux. Juan Gris

-  Toute définition générale et toute assemblée qui décide m’écœurent. La beauté, je vous ça comme une espèce de précipice. Lorsqu’on décide qu’il faut être plusieurs pour le franchir, ça ne va pas. Vlaminck

-  Comme la peinture possède sa beauté propre, on peut créer une beauté abstraite, pourvu qu’elle demeure picturale Picasso

BLANC

-  Le voisinage du blanc rend lumineuses les taches très colorées. Bonnard

-  Comme j’aimerais que l’on vende aux peintres la couleur blanche beaucoup plus cher que les pierres les plus précieuses ! Alberti

CERVEAU DROIT

-  Dans son admirable méthode d ’apprentissage du dessin « dessiner grâce au cerveau droit », Betty Edwards nous dit « apprendre à dessiner signifie apprendre à accéder au vouloir de ce système cérébral qui est approprié pour le dessin. ». Elle veut dire par là accéder au cerveau droit, cerveau de l’irrationnel, des sentiments, des impressions, alors que la tendance naturelle de l’homme quand il veut dessiner, est d’utiliser son cerveau gauche « celui qui croit tout savoir » et qui veut tout faire. Il faut donc le faire taire, en quelque sorte le tromper pour qu’il reste ttranquille dans son coin, sans venir interférer avec le cerveau droit. Voici donc ci-dessous quelques citations qui me semblent avoir un rapport certain avec ce problème d’utilisation ou non du cerveau droit.

-  A propos de Gainsborough : Il avait une méthode parfaite pour assurer l’ensemble de ses compositions. Il ébauchait tout d’un trait son tableau et le poussait harmonieusement du haut en bas sans s’obstiner aux détails, car il cherchait l’effet général et il le trouvait presque toujours, grâce à cette large vue sur la toile, qu’il regardait comme on regarde la nature, d’un seul coup d’œil. Van Gogh

-  Jamais je n’ai pu faire une peinture à l’eau valable sans absence, sans quelques minutes au moins de véritable aveuglement. Henri Michaux

-  C’est ainsi : le tableau doit venir de lui-même. Tous les élans volontaristes sont absolument inutiles et toute l’expérience accumulée en cinquante ans ne sert à rien si le tableau ne « vient » pas… Julius Bissier

-  Ce qui est entre la pomme et l’assiette se peint aussi. Et, ma foi, il me paraît aussi difficile de peindre l’entre-deux que la chose. Cet entre-deux me paraît un élément aussi capital que ce qu’ils nomment l’objet. C’est justement le rapport de ces objets entre eux et de l’objet avec l’entre-deux, qui constitue le sujet. Braque

-  N’ayez d’yeux d’abord que pour l’ensemble(…) Les détails sont des petits importants qu’il faut mettre à la raison. La forme large et encore large ! Ingres

-  (…) Quand on peint un portrait à l’envers, il est impossible de dire : ce portrait représente ma femme et je lui ai donné une expression particulière. Georg Baselitz

-  Il faut toujours dessiner, dessiner des yeux quand on ne peut dessiner avec le crayon. Ingres

-  Le rythme est une perception du temps (…) la fatigue de la main lorsqu’on dessine est un rythme. Picasso

-  La pire chose au monde est de juger. Ce que j’essaie toujours de faire, c’est d’éliminer l’intervalle qui sépare la pensée du faire. L’idéal, c’est de penser et de faire dans la même seconde, la même fraction de seconde. Philip Guston

-  … Quand un tableau est accroché de travers, on le voit mieux. Picasso

-  De la main du peintre ne doit sortir aucune ligne qui n’ait été auparavant formée dans son esprit Poussin

-  Il faut savoir mettre une toile de côté et la laisser reposer. Il faut savoir flâner. Renoir

-  Il ne peignait pas ses modèles vus de l’extérieur, mais s’identifiait à eux et procédait comme s’il peignait son propre portrait. Par modèles, j’entends aussi bien une rose que l’un de ses enfants. Jean Renoir à propos de son père, le peintre Auguste Renoir

-  Ayez tout entière dans les yeux, dans l’esprit, la figure que vous voulez représenter, et que l’exécution ne soit que l’accomplissement de cette image possédée déjà et préconçue. Ingres

-  L’acte de peindre (et de dessiner) exige une telle obéissance qu’il devient hypnose, qu’il nous arrache de notre personne au point que le temps et le monde qui nous entoure n’existent plus Jean Cocteau

-  N’est ce pas l’émotion, la sincérité du sentiment de la nature, qui nous mène, et si ces émotions sont quelquefois si fortes sans sentir qu’on travaille, lorsque quelquefois les touches viennent avec une suite et des rapports entre eux comme les mots dans un discours ou dans une lettre, il faut se souvenir que cela n’a pas toujours été ainsi… Van Gogh

-  C’est la main qui fait tout, souvent sans intervention de la pensée Picasso

-  Le peintre qui se fie à son compas s’appuie sur un fantôme Ingres

-  L’artiste ne perçoit pas directement tous les rapports ; il les sent. Cézanne

-  Il faut réfléchir, l’œil ne suffit pas. Cézanne

-  Ma peinture est le résultat d’une quantité de facteurs étrangers à moi, qui participe à mon art. Je laisse faire ma main et mon œil, je m’oublie. Je ne travaille pas du tout avec mes idées. Je suis effectivement là, accompagnant une sorte de pièce personnelle, toujours la même, sans réfléchir, comme je respire Morio Matsui

-  Souvent, si l’on regarde une montagne, on ne sait plus si c’est inachevé ou s’il s’agit d’une forme lointaine. Je sens que l’expression est plus complète lorsque je fais un nuage et que j’essaie de trouver un moyen technique qui donne l’impression que le nuage s’étend seul. Je conçois la forme, je la définis mentalement, y compris par un dessin, et ensuite, pour l’exécuter, je trouve des moyens qui font que la forme parvient à se réaliser seule. En somme c’est comme si le tableau naissait de lui-même. Paul Kallos

-  Je fais comme un petit bouchon jeté dans l’eau et emporté par le courant. Je me laisse aller à peindre comme cela me vient ! Renoir

CHERCHER, TROUVER

-  Travailler en raisonnant. Juger sans raisonner. Bonnard

-  Quand je peins, mon but est de montrer ce que j’ai trouvé et non ce que je cherche. Picasso

-  On me prend d’habitude pour un chercheur. Je ne cherche pas, je trouve. Picasso

-  Un atelier de peintre doit être un laboratoire. On n’y fait pas un métier de singe, on invente (voir aussi création). Picasso

-  Si vous tâtonnez, si vous cherchez sur le papier, vous ne ferez rien qui vaille Ingres

-  L’esprit de recherche a empoisonné ceux qui n’ont pas pleinement compris tous les éléments positifs et concluants de l’art moderne et a tenté de leur faire peindre « l’invisible » et, par conséquent, « l’impeignable ». Picasso

-  Personne n’a envie de suivre un homme qui, les yeux rivés au sol, passe son temps à chercher un porte-monnaie que la fortune aurait mis sur son chemin. Picasso

-  Les tableaux ne sont que recherches et expériences. Picasso

-  Il faut poser son sujet nettement, du premier coup, mais avec un effort absolument complet de tout son esprit et de toute son attention. Van Gogh

COMPOSITION

-  Pour l’artiste, voir c’est concevoir, et concevoir, c’est composer. Cézanne

-  Il faut commencer par les premiers plans. Vous faîtes déjà les personnages en avant, et puis par derrière, vous ajoutez là une tête qui dépasse, un bras, une jambe qui vient entre celles qui sont déjà faîtes. Si vous commencez par le fond, jamais le premier plan ne viendra… André Beauchant

-  La composition, on n’en trouve aucun souci dans les peintures de Cézanne Commentaires dans « CONVERSATIONS AVEC CEZANNE Editions Macula »

-  Après des centaines d’expériences, j’ai trouvé qu’il était préférable de mesurer verticalement et horizontalement… Il est très important d’établir l’équilibre dans le tableau. II faut placer les points d’harmonie dans un système de contrepoints… afin de créer une perte d’équilibre qu’il faudra ensuite rétablir. Joaquin Torres Garcia

-  La caractéristique chez moi est le désir d’exprimer par la forme, la silhouette, la ligne et les volumes ; la couleur n’étant qu’adjuvant, destiné surtout à mettre en valeur l’objet principal Félix Valloton

-  Dégager les éléments de forme, les arranger en subdivisions ; la dislocation de cet ordre et la reconstruction d’une totalité de tous les côtés simultanément : la polyphonie plastique, l’obtention du repos par l’équilibre du mouvement (…) Paul Klee

COPIER

-  Mon but : ne pas copier. Créer un nouveau style, des couleurs lumineuses et brillantes, retrouver l’élégance dans mes modèles Tamara de Lempicka

-  Peindre d’après nature ce n’est pas copier servilement, c’est réaliser ses sensations. Cézanne

-  J’ai horreur de me copier, mais je n’hésite pas, lorsqu’on me montre un carton de dessins anciens, à y prendre tout ce que je veux. Picasso

-  Les peintres de la Renaissance ont eu grand mérite à mépriser ce sot préjugé, enseigné partout, et si pernicieux aux artistes d’hier : qu’il suffit au peintre de copier ce qu’il voit, bêtement, comme il le voit ; qu’un tableau est une fenêtre ouverte sur la nature, et qu’enfin l’Art, c’est l’exactitude du rendu.(…) Ils dédaignaient la couleur locale. Maurice Denis

-  Les glorieux maîtres de la Renaissance ne se souciaient même pas de la logique des scènes qu’on leur imposait ; eux si passionnés pour les sciences exactes, interprétaient librement la perspective et l’histoire et dédaignaient la couleur locale. Maurice Denis

-  À copier, le peintre perd son instinct de la vie véritable, la fleur de son imagination ; peu à peu et définitivement, il se fixe dans son cerveau l’idée que l’art, c’est la copie de quelque chose… Maurice Denis

 

COULEUR

- Si l’on disait à Véronèse : peignez moi une belle femme blonde dont la chair soit de ce ton-là (il montre le ton gris et sale du pavé), il la peindrait et la femme serait une blonde dans son tableau (Delacroix cité dans « Van Gogh – Lettres à Théo page 100″)

-  On peut peindre avec deux couleurs, dessiner avec une. Trois, quatre au plus, ont pendant des siècles suffi aux hommes Henri Michaux

-  La sensation amène aux tons. Bonnard

-  Surveiller : le moment où la couleur se transforme en valeur. Bonnard

-  Dans la nature, une teinte qui semble uniforme est formée de la réunion d’une foule de teintes diverses, perceptibles seulement pour l’oeil qui sait voir. Delacroix

-  Il faut rendre possible les couleurs fortes dans la lumière par le noir et le blanc voisin Bonnard

-  Tombez plutôt dans le gris que dans l’ardent, si vous ne pouvez faire juste, si vous ne pouvez trouver le ton tout à fait vrai. Ingres

-  La couleur ajoute des ornements à la peinture… Ingres

-  Il est nécessaire d’introduire, dans nos vibrations de lumière, représentées par les rouges et les jaunes, une somme suffisante de bleutés, pour faire sentir l’air. Cézanne

-  Pour l’artiste, c’est l’effet des couleurs qui est décisif et non la réalité des couleurs telles qu’elles sont étudiées par les physiciens et les chimistes. L’effet des couleurs est contrôlé par l’intuition Itten Johannes (designer)

-  Je voudrais bien qu’avec la couleur, on eût aussi peu à se gêner qu’avec la plume et le papier. Van Gogh

-  Je ressens tout à fait l’importance qu’il y a de rester dans le midi, et de sentir qu’il faut encore outrer la couleur davantage. Van Gogh

-  Toutes les couleurs que l’impressionnisme a mises à la mode sont changeantes, raison de plus pour les employer hardiment trop crues, le temps ne les adoucira que trop. Van Gogh

-  Le cobalt est une couleur divine et il n’y a rien d’aussi beau pour mettre de l’air autour des objets Van Gogh

-  Le carmin est le rouge du vin et il est chaud et spirituel comme le vin. Le vert émeraude aussi . Ce n’est pas une économie de se passer de ces couleurs. Van Gogh

-  Les meilleures peintures et justement les plus parfaites du point de vue technique, en les regardant de près, sont faites de couleurs l’une à côté de l’autre et produisent leur effet à une certaine distance. Rembrandt n’en a pas démordu, malgré toutes les souffrances que cela lui a valu (Ces bons bourgeois trouvaient Van der Hels bien meilleur, parce qu’on pouvait aussi le voir de près.) Van Gogh

-  Les couleurs dans la peinture, ce sont des leurres qui persuadent les yeux comme des vers dans la poésie Poussin

-  Degas disait aussi que s’il s’était allé à son goût propre, il ne serait pas sorti du noir et blanc : « mais quand on a tout le monde sur le dos pour vous demander de la couleur !… » Commentaire d’Ambroise Vollard dans « En écoutant Cézanne, Degas, Renoir…

-  Ne jamais ternir la couleur, c’est une fleur. Si l’on y passe et repasse le doigt, il n’y a plus de velouté, plus de charme, plus de coquetterie. Et puis, ces tons ternes et plombés, il faut les bannir à tout jamais. Eugène Boudin

-  On travaille avec peu de couleurs, ce qui donne l’illusion de leur nombre, c’est qu’elles ont été mises à leur juste place. Picasso

-  La couleur n’est rien si elle n’est pas convenable au sujet et si elle n’augmente pas l’effet du tableau par l’imagination. Delacroix

-  Il fait vibrer une teinte en y superposant des touches d’une teinte très voisine. Paul Signac à propos de Delacroix

-  L’étude de la couleur. J’ai toujours l’espoir de trouver quelque chose la dedans. Exprimer l’amour de deux amoureux par un mariage de complémentaires leur mélange et leurs oppositions, les vibrations mystérieuses des tons rapprochés. Exprimer la pensée d’un front par le rayonnement d’un ton clair sur un fond sombre. Van Gogh

-  C’est avec les teintes ignobles qu’on produit l’effet de tons splendides. Delacroix

-  Le coloriste est celui qui, voyant une couleur dans la nature, parvient à bien l’analyser et à dire, par exemple, ce gris-vert est du jaune avec du noir et presque pas de bleu, etc… C’est aussi celui qui sait faire sur la palette les gris de la nature. Van Gogh

COULEUR CHAIR

-  (…) les études des autres élèves ont à peu près la même couleur de la chair vues de près mais quand on recule un peu, cela devient pénible à voir et plat – tout ce rose et ce jaune fin, etc., délicat par lui même, donne un « effet produit » tellement dur. Chez moi, vu de près, c’est d’un roux verdâtre, gris-jaune, blanc, noir et beaucoup de teintes neutres (…) mais quand on recule un peu l’air circule tout autour et il y a là dedans comme un certain ondulement lumineux… Van Gogh

 

CREATION

-  Sans choc, il ne peut y avoir d’art Antoni Tapies

-  Embarras : je ne veux apprendre que de moi-même (…) Je ne veux non plus rien reproduire de ce qui est déjà au monde. Henri Michaux

-  L’artiste doit tout inventer, il doit se lancer à corps perdu dans l’inconnu, rejetant tout préjugé, y compris l’étude des techniques et l’emploi des matériaux considérés comme traditionnels Antoni Tapies

-  Peindre, c’est aussi créer la réalité. Antoni Tapies

-  Un paysage peint n’est plus jamais naturel. L’art est une création, comme la musique ou la poésie. Raoul Dufy

-  Qu’il s’agisse de la figure ou du paysage, il y a toujours eu, parmi les peintres, une tendance à convaincre les gens qu’un tableau était autre chose que la représentation de la nature telle qu’on la verrait dans un miroir, autre chose qu’une imitation, c’est a dire que c’est une recréation. Van Gogh

-  Peut-être la peinture pour moi réside dans le plaisir de l’invention. Ce qui me ferait le plus plaisir, ce serait de pouvoir inventer sans peindre. La facture d’un tableau m’amuse et la peinture m’ennuie. Francis Picabia

-  La création artistique provient de notre instinct le plus profond et qui désirerait expliquer cela ? Christian Rohlfs

-  L’art reste éternellement le même : l’art. C’est pourquoi il n’y a pas d’art nouveau. Il y a de nouveaux artistes (…). Le nouvel artiste est et doit être d’une totale honnêteté envers lui-même. Il doit être un créateur. Il doit être capable de bâtir, complètement seul, ses propres fondations, sans se reposer sur le passé, ni sur la tradition Egon Schiele

-  Je commence dans une idée et puis ça devient tout autre chose. Picasso

-  Ce qui compte, c’est la spontanéité, l’impulsion. Voilà la vérité vraie Picasso

-  Il y a des peintres qui transforment le soleil en une tache jaune, mais il y en a d’autres qui, grâce à leur art et à leur intelligence, transforment une tache jaune en soleil. Picasso

-  Chacun doit parler bien librement et franchement et apparemment son propre langage. Jean Dubuffet

-  Un atelier de peintre doit être un laboratoire. On n’y fait pas un métier de singe, on invente. (voir aussi chercher trouver). Picasso

-  Le génie est le génie, sans commencement ni fin. Il est procréation. Le génie ne s’enseigne pas, car il n’est pas norme mais exception. L’inattendu entre difficilement dans des calculs. Paul Klee

-  L’oeuvre croît à sa façon propre à partir des lois générales, universelles. L’oeuvre n’est pas la loi, elle est au dessus de la loi. Paul Klee

-  Le formalisme, c’est la forme sans la fonction. Paul Klee

-  La force créatrice échappe à toute dénomination. Paul Klee

-  Payer de sa personne, voilà le fait, sans craindre d’être accusé d’individualisme forcené ; creuser soi-même son sillon, en plaisance ou souffrance, ne jamais se ménager au lieu de chercher toujours des répondants dans le passé ou le présent, et de se gaver de science. Rouault

-  Rien de perdu dans la vie de chaque jour. Pour cela, ne pas chercher à noter chaque impression directement : le temps n’y suffit pas et entraîne la pauvreté du travail. Le profit que l’on tire de ses promenades, de ses voyages n’est pas immédiat ni direct. Il y a nécessité de digérer, lentement, quelquefois plusieurs années ; ne pas employer les choses trop neuves. Maurice Denis

-  Ce qui constitue l’oeuvre d’art, ce n’est pas le goût de l’artiste, c’est son effort de volonté, la part de vie qu’il y met. Maurice Denis

CRITIQUE

-  L’artiste ne doit pas se laisser détourner du droit chemin par le blâme d’une foule ignorante. C’est lui qui a raison, c’est de lui que viennent les leçons et les exemples du goût. Ingres

-  Les appréciations de la critique en matière d’art sont formulées moins d’après des données esthétiques que d’après des conventions littéraires. Cézanne

-  Combien de fois quelque m’a décrit (à propos de mes œuvres) ce qu’il ressentait et qui en était presque le contraire. Henri Michaux

-  Quand j’ai terminé un tableau, je ne veux pas perdre ensuite des mois entiers à le justifier devant la foule. Ce qui compte pour moi, ce n’est pas à combien de gens il plaît, mais à qui. Gustave Klimt

-  Je ne peux pas peindre si ça ne m’amuse pas, et comment veux tu t’amuser si tu penses que ton jeu fait grincer les dents des autres ? Renoir

-  Ne me dîtes pas que Cézanne est un peintre. Il a de l’argent, son papa était banquier et il peint pour passer le temps… « Mon père »de Jean Renoir chez Folio Gallimard Un haut fonctionnaire des Beaux Arts

-  Je ne vois pas pourquoi tout le monde s’occupe d’art, lui demande des comptes, et à son sujet, laisse libre cours à sa propre sottise. Picasso

CULTURE

-  L’œuvre d’art est une résultante à la formation de laquelle concourent la sensibilité et la culture comme éléments primordiaux Juan de ECHEVARRIA

-  Il n’est pas un art au monde qui ne tienne au passé comme l’arbre à la terre ; une racine parfois peut sembler s’égarer : c’est pour s’enfoncer ailleurs plus profondément. La continuité de l’art à travers le temps est l’élément indispensable sans lequel il ne saurait vivre et évoluer. Roger de la Fresnaye

-  Le style vient avec la culture. Matisse (voir aussi style)

DECORATION

-  Ce serait trop facile de se mettre devant un paysage, de l’observer et de le transposer simplement sur la toile. Il faut encore songer au lieu où les toiles seront ensuite regardées. Bonnard

-  (…) ces grandes toiles longues sont de vente difficiles mais plus tard on verra qu’il y a du plein air et de la bonne humeur. Maintenant, le tout fera une décoration de salle à manger ou de maison de campagne. Van Gogh

-  J’imagine assez nettement le rôle du tableau dans la décoration de la maison moderne. Maurice Denis

DESSIN

-  Il faut s’accrocher uniquement, exclusivement au dessin. Nicolas de Staël

-  Tout doit se passer en moi. C’est avec le besoin intérieur, intime qu’il faut dessiner et ce n’est que comme cela que je ferai si je puis, du bon dessin, de la bonne peinture. Nicolas de Staël

-  Beauté du dessin. Harmonie des lignes pour les directions et les proportions des étendues. Bonnard

-  Il faut dessiner, la main légère, les formes de l’ombre. Bonnard

-  Dessinez longtemps avant de songer à peindre. Quand on écrit sur un solide fondement, on dort tranquille. Ingres

-  Le dessin est la probité de l’art. Ingres

-  Il faut toujours dessiner, dessiner des yeux quand on ne peut dessiner avec le crayon. Ingres

-  Ce qu’il faut dire, ce que je crois, c’est que, qu’il s’agisse de sculpture ou de peinture, en fait, il n’y a que le dessin qui compte. Il faut s’accrocher uniquement, exclusivement au dessin Si on dominait un peu le dessin, tout le reste serait possible Giacometti

-  Le dessin pur est une abstraction. Le dessin et la couleur ne sont pas distincts, tout dans la nature étant coloré Cézanne

-  Il y a bien plus de gens qui font habilement en croquis, que les gens qui peuvent peindre couramment et qui prennent la nature par le côté couleur. Cela restera plus rare et que les tableaux soient appréciés ou on, cela trouve son amateur un jour… Van Gogh

-  Demain, je vais dessiner, jusqu’à ce qu’arrive la couleur. Mais j’y suis arrivé maintenant de parti pris de ne plus dessiner un tableau au fusain. Cela ne sert à rien, il faut attaquer le dessin avec la couleur même pour bien dessiner. Van Gogh

-  Ce qui est toujours pressé, c’est de dessiner, et que cela soit fait directement à la brosse ou bien à autre chose, comme à la plume, on n’en fait jamais assez. Van Gogh

-  Quand je me demande comment les anciens hollandais commençaient leur tableau, je constate qu’il y a relativement peu de dessin proprement dit. Mais cependant, ils dessinent d’une façon étonnante. Mais je crois que dans la plupart des cas, ils ont commencé, continué et terminé au pinceau. Van Gogh

-  Pour prendre des notes à l’extérieur ou faire un petit croquis, un sentiment fortement développé du contour est une condition absolue, autant que par l’achèvement, plus tard. Van Gogh

-  Il faut s’accrocher uniquement, exclusivement au dessin. Van Gogh

-  Comme ces gens sont idiots de ne pas voir que tous mes talents de peintre se révèlent dans mes dessins et non dans les tableaux qui nécessitent tout un ensemble d’accessoires Jules Pascin

-  Dessinez, mais c’est le reflet qui est enveloppant. La lumière par le reflet général, c’est l’enveloppe Cézanne

-  L’imagination de Cézanne était pauvre, il n’avait qu’un goût très fin d’arrangement. Il ne savait pas dessiner sans le modèle, obstacle sérieux à toute création valide Emile Bernard

-  Le dessin représente les trois quarts de l’œuvre du peintre. Si je devais mettre un écriteau sur ma porte, j’y inscrirais : École de dessin, et je suis sûr qu’il en sortirait des peintres. Ingres

-  Il est sans exemple qu’un grand dessinateur n’ait pas eu le coloris qui convenait exactement aux caractères de son dessin. Ingres

-  Je dessine en peignant et je ne sais pas la différence entre peindre et dessiner. Savez vous que Soutine n’a jamais fait un dessin ? Et le Greco non plus. Il dessinait avec le pinceau dans la peinture ! Willem de Kooning

-  Le dessin compte beaucoup aussi. C’est l’expression de la possession des objets. Quand vous connaissez à fond un objet, vous pouvez le cerner par un trait extérieur qui le définisse entièrement. Matisse

-  Le dessin n’est pas ce que l’on voit, mais ce qu’il faut faire voir aux autres. Degas

-  Le dessin est l’art d’éliminer. Liebermann

-  La ligne droite n’est nulle part dans la nature. Delacroix

-  Moi aussi, tard, adulte, il me vient une envie de dessiner, de participer au monde par des lignes Henri Michaux

-  Je ne fais plus de photos, je préfère dessiner, ça va plus loin… Henri Cartier-Bresson

DROGUE , ALCOOL

-  Je vis sobre ici parce que j’ai la possibilité de le faire, je buvais autrefois parce que je ne savais plus comment faire autrement. Van Gogh

-  Certains artistes ont cherché dans la boisson ou dans la drogue la tension d’esprit, les transes ou l’état d’hallucination qui sont nécessaires lorsqu’on est au prise avec une œuvre violente. Antoni Tapies

-  Je ne crois absolument pas, dans une séance de travail, à l’efficacité des drogues ou de l’alcool : s’il est vrai qu’ils sont des stimulants pour l’imagination, il est vrai aussi qu’ils font perdre l’indispensable contrôle de soi-même. La preuve en est que les expériences picturales tentées sous l’effet de la mescaline, par exemple, sont généralement d’une pauvreté et d’une monotonie lamentable. En fin de compte, c’est le travail lui même qui est le meilleur des stimulants. Antoni Tapies

-  Rimbaud écrivait  » Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens « . On a tendance , de façon intéressée, à oublier le mot raisonné. Antoni Tapies

-  Si nous voulons vivre et travailler, il faut être très prudent et nous soigner. De l’eau froide, de l’air, nourriture simple et bonne, être bien vêtu, être bien couché, et ne pas avoir des embêtements. Van Gogh

-  Le vin a nui à beaucoup d’entre nous. Daumier en buvait trop : quel grand maître il aurait pû faire sans cela ! Cézanne

EFFACER, SUPPRIMER, DETRUIRE

-  Il y a 25 ou 30 ans, j’effaçais certaines de mes toiles. Je me souviens très bien lesquelles. En fait, certaines sont plus présentes à mon esprit que celles que j’ai conservées. Alors, j’en viens à me demander : pourquoi est-ce que je les ai effacées ? Et bien, la seule réponse que je puis donner est que je n’étais pas prêt à les accepter. Philip Guston

-  Souvent, au moment où l’on est prêt à abandonner, on joue ses dernières cartes. On rajoute quelques touches, on accède à un nouveau type de conscience et on travaille à partir de ce déclic. Philip Guston

-  Chez moi, un tableau est une somme de destructions. Je fais un tableau, ensuite je le détruis. Mais à la fin du compte, rien n’est perdu ; le rouge que j’ai enlevé d’une part se trouve quelque part ailleurs. Picasso

-  Quel plaisir que de détruire pour recommencer ! Degas

 

EMPRISE DE LA PEINTURE

-  On parle toujours de la soumission devant la nature. Il y a aussi la soumission devant le tableau Bonnard

-  Le tableau est une idée (..) mais cette idée initiale tend à s’évanouir devant la vision du modèle réel qui, …..malheureusement, envahit et domine le peintre. Quand cela arrive, l’artiste ne réalise ne réalise pas « son » tableau. Bonnard

-  Je ne pouvais retrouver mon premier élan, la vision qui m’avait ébloui, mon point de départ. La présence du modèle du thème est une gêne pour l’artiste pendant qu’il peint. La présence du modèle pendant la réalisation du tableau est une tentation ; l’artiste court le risque de se laisser emporter par sa vision directe, immédiate, oubliant son premier mouvement. Et il finit par accepter le fortuit, il peint les détails qu’il a devant lui et qui ne l’intéressaient pas au début. Bonnard

-  Je suis perdu si je passe plus d’un quart d’heure en me laissant guider par ce que je vois Monet

-  L’œuvre commande elle aussi, car elle a ses propres lois de développement. Elle se rebelle et nous impose ses conditions. Comme partout où il y a vie, un dialogue a lieu entre l’auteur et la matière de son oeuvre Antoni Tapies

EPOQUE

-  Il est impossible de faire à une époque ce que l’on fait à une autre. Les vues ne sont pas les mêmes, les idées, les outils ; les besoins, la touche des peintres… Renoir

-  Théorie du bouchon : Tu suis le courant… ceux qui veulent le remonter sont des fous ou des orgueilleux, ou pire des destructeurs. De temps en temps, tu donnes un coup de barre à gauche ou à droite, mais toujours dans le sens du courant. Renoir

ESSAIS

-  Je n’ai jamais fait d’essais ni d’expérimentations. Dès que j’ai eu quelque chose à dire, je l’ai dit de la manière dont je pensais qu’il fallait le dire. Picasso

-  J’ai passé toute ma vie à « essayer ». Degas

-  Nous ne sommes tous que d’éternels essayistes ! Renoir

-  On ne fait pas de tableau, on fait des études, on n’en finit pas de s’approcher Picasso

-  En peinture, on peut tout essayer. On a le droit même. A condition de ne jamais recommencer. Picasso

-  Je fais tous les jours des progrès, l’essentiel est là. Cézanne

FIGURATIF, NON FIGURATIF, ABSTRAIT

-  Je n’oppose pas la peinture abstraite à la peinture figurative. Une peinture devrait être à la fois abstraite et figurative. Abstraite en tant que mur, figurative en tant que représentation d’un espace. Nicolas de Staël

-  Il n’y a pas d’art figuratif et non figuratif. Toutes choses nous apparaissent sous forme de figures. Picasso

-  Cela n’existe pas, l’art non figuratif. Tout tableau montre un objet, une figure Philip Guston

-  Ce style qu’on qualifie de non-figuratif, qu’il s’agisse de bandes colorées, de touches de pinceau ou de cibles, je trouve ça trop limité. Philip Guston

-  Je ne me suis jamais considéré comme un peintre abstrait, du moins au sens d’une recherche de la non représentation absolue. Je ne fais pas d’aplats géométriques et je n’en ai jamais fait : j’ai toujours représenté quelque chose. Il y a toujours une allusion à une chose éprouvée, à un souvenir. Toujours la sensation de la chose vue. Paul Kallos

-  Se rappeler qu’un tableau, avant d’être une représentation de quoi que ce soit,c’ est une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées, et pour le plaisir des yeux. Maurice Denis

-  Des grottes d’Altamira à Picasso, la peinture a toujours été abstraction. Antoni Tapies

-  Qu’importe le degré d’abstraction dans une œuvre si elle répond à la propreté du sentiment inédit, poétique ou plastique, ou les deux à la fois mais inédit ! Pablo Gargallo (sculpteur)

-  La peinture a une valeur intrinsèque, indépendamment de la représentation réelle des objets Picasso

-  Le peintre peut goûter, à manier les éléments plastiques, une ivresse et une émotion aussi grandes qu’à les copier tels qu’ils se présentent dans la réalité. L’essentiel, c’est que les combinaisons plastiques qui dorment au fond de l’inconscient de chacun soient mises au jour à la faveur d’un spectacle entrevu. André Lhote

-  Je crois que rien n’est plus abstrait, plus irréel que ce que nous voyons. Nous savons que tout ce que nous pouvons voir du monde objectif, comme les hommes, n’existe pas vraiment comme nous le voyons et comme nous le comprenons. La matière existe bien sûr, mais n’a pas de signification intrinsèque, comme celle que nous lui attachons. Nous pouvons juste savoir qu’une tasse est une tasse, qu’un arbre est un arbre (…) Giorgio Morandi

-  Vous nous avez tués, nous les peintres, avec votre photographie. Moi, votre petit-fils, il faut que je trouve quelque chose . J’ai trouvé l’art abstrait Picabia

-  Si je veux peindre l’irréel comme les abstraits, je dois alors peindre le réel, car l’irréel ne réside que dans la réalité. En peignant le réel, je peux laisser deviner l’irréel Franz Radziwill

-  Il faut de l’imitation et même un peu de trompe-l’œil, cela ne nuit pas si l’art y est Emile Bernard

-  Inventer c’est, avec des moyens abstraits, rester dans le domaine de la suggestion, c’est là l’équilibre, suggérer n’est pas donner l’illusion de ce que l’on voit, c’est d’évoquer la réalité, la la synthèse de la réalité, avec des moyens venant de l’esprit Georges Valmier (peintre cubiste)

-  Je ne crée pas une femme, je fais un tableau. Matisse

FINI

-  Il faut s’habituer à finir plus sans finir, ce n’est pas facile Nicolas de Staël

-  Plus vous saisirez que l’expression, c’est tout chez moi comme on ouvre une fenêtre, plus vous comprendrez que je ne peux l’arrêter en finissant les choses Nicolas de Staël

-  Je crois que l’unique question impérative en peinture est : quand est-ce achevé ? Philip Guston

-  Rien n’est jamais achevé, jusqu’à ce qu’on s’en aille. Philip Guston

-  Pour moi, chaque tableau est une étude. Picasso

-  Terminer une œuvre, achever un tableau ? Quelle bêtise ! Terminer veut dire en finir avec un objet, le tuer, lui enlever son âme… Picasso

-  Il faut pouvoir s’arrêter à temps Picasso

-  Terminer un tableau comme une simple pochade, avec la même aisance ; arriver au moyen terme, entre le fignolé et le bâclé : suprême élégance ! Drouant

FORCE, ENERGIE

-  En face du travail, je cherche à établir mon champ de gravitation, mon champ de forces, après quoi les lois commencent à agir, les lignes reçoivent une direction, les couleurs entrent en jeu, le rythme ordonne les unités dynamiques et prend possession de l’œuvre en devenir. Cesar Domela

-  J’aimerais prendre le vent, l’eau et le sable comme motif, mais il faudrait pouvoir les rendre en peinture au moyen de la couleur, de la matière et des lignes de forces, comme on l’a fait en musique avec le son. Dove Arthur Garfield

-  Il ne faut pas que la main soit maîtresse Braque

-  Un peintre doit se préoccuper de la finesse, mais il doit y joindre la force, qui ne l’exclut pas, tant s’en faut. Toute la peinture est dans le dessin fort et fin à la fois. Ingres

-  Il y a toujours du bien, quels que puissent être d’ailleurs les défauts, dans une œuvre où la tête a commandé à la main. Il faut qu’on sente cela, même dans les essais d’un débutant. L’habileté de la main s’acquiert par l’expérience (…) Dessinez purement, mais avec largeur. Pur et large, voilà le dessin, voilà l’art. Ingres

-  Toute la volonté du peintre doit être de silence. Il doit faire taire en lui toutes les voix des préjugés, oublier, oublier, faire silence, être un écho parfait. Alors, sur sa plaque sensible, tout le paysage s’inscrira Cézanne

-  Picasso disait  » je ne cherche pas je trouve « , parfaite affirmation pour l’artiste de génie, la forme est spontanée, nécessairement personnelle, elle est la conséquence naturelle, à un moment donné, de la pensée et des émotions qu’il veut communiquer. Antoni Tapies

-  La peinture est plus forte que moi ; elle me fait faire ce qu’elle veut Picasso

-  Toute la peinture est dans le dessin fort et fin à la fois Ingres

-  Nulle part ni jamais la forme n’est résultat acquis, parachèvement, conclusion. Il faut l’envisager comme genèse, comme mouvement. Bonne donc la forme comme mouvement, comme faire, bonne la forme en action. Mauvaise la forme comme inertie close, comme arrêt terminal. Mauvaise la forme dont on s’acquitte comme d’un devoir accompli. La forme est fin, mort. La formation est vie. Paul Klee

FORMAT

-  Je crois que j’ai plus de chance de réussir les choses et même les affaires un peu plus larges, que de me retenir en faisant trop petit. Van Gogh

GOUT

-  Un goût fin et délicat est le fruit de l’éducation et de l’expérience. Ingres

-  Le goût est le meilleur juge. Il est rare. Cézanne

-  Ce sont les plus grands peintres qui font les plus grands marchands. Antoni Tapies

-  C’est l’artiste qui a raison, c’est de lui que viennent les leçons et les exemples du goût Ingres

-  Le public marche indifféremment pour ce qui est bien comme pour ce qui est mal Renoir

GRIS

-  Dire combien il y a de gris verts différents, c’est impossible, cela varie à l’infini Van Gogh

HASARD

-  Lorsque ma peinture devient bonne, je sens toujours atrocement une grande part de hasard, comme un vertige, une chance etc… Nicolas de Staël

-  Il y a très peu de tableaux que je vois dans leurs dimensions exactes, que ce soit de souvenir ou face à face, et mes dimensions à moi, c’est franchement du hasard parce que je crois au hasard et non à la dimension exacte. je crois au hasard exactement comme je vois au hasard, avec une obstination constante, c’est même cela qui fait que, lorsque je vois, je vois comme personne d’autre Nicolas de Staël

-  Commencer un tableau est une aventure dont on ne sait où elle vous conduira. L’intérêt pour l’artiste serait faible s’il le savait par avance. L’artiste est attelé avec le hasard(…) Il tire à hue et à dia, cependant qu’il dirige comme il peut, mais avec souplesse, s’employant à tirer parti de tout le fortuit à mesure qu’il se présente. Dubuffet

-  Pour moi, un tableau n’est jamais une fin ni un aboutissement, mais plutôt un heureux hasard et une expérience Picasso

-  La peinture est pour moi comme un accident. Je la conçois, mais je n’arrive presque jamais à ce que j’avais prévu. Elle se transforme elle-même. En fait, je sais rarement ce que sera la toile et beaucoup de choses se produisent par accident, parce que cela devient un procédé de savoir quel élément de l’accident je vais choisir de préserver. Francis Bacon

-  Les dessins qui m’intéressent le plus sont faits les yeux fermés. Les yeux fermés, je sens ma main glisser sur le papier. J’ai une image en tête mais les résultats me surprennent. Willem de Kooning

-  Toi peintre (…) regarde tes palettes et tes chiffons, les clefs que tu cherches y sont. Dubuffet

-  Trop heureux si on peut deviner ce qui sortira de là…Pour voir à l’avance, il faudrait être Dieu le père… Renoir

-  Combien de fois, au moment de mettre du bleu, j’ai constaté que j’en manquais. Alors, j’ai pris du rouge et je l’ai mis à la place du bleu. Vanité des choses de l’esprit. Picasso

-  L’accidentel révèle l’homme. Picasso

HONNETETE

-  Il n’y a pas de grands artistes sans rigueur dans les principes, sans engagement, sans dignité. La qualité artistique est indissociable de l’honnêteté et de la rectitude. Antoni Tapies

HUMILITE

-  Nous faisons de la peinture, nous ne sommes pas des fabricants de vérités et de maximes… Picasso

-  J’avais commencé à signer les toiles, mais je me suis vite arrêté, cela me semblait trop bête. Van Gogh

-  Je vois chaque jour que je ne sais pas mon métier. Delacroix

-  Je ne suis pas un artiste… Comme c’est grossier… Même de le penser de soi même… Van Gogh

IMAGINATION

-  Elle (l’imagination) est la première qualité de l’artiste (…) Or, quoique cela paraisse étrange, le plus grand nombre des hommes en est dépourvu. Delacroix

-  L’œuvre est le fruit d’une lente gestation de l’artiste. Il prend l’habitude de penser et de réagir au moyens d’images qui ensuite, de façon quasi inconsciente , se décantent, s’impriment ou s’effacent. Antoni Tapies

-  Apprendre à dessiner et à peindre est facile. Mais pour exprimer quelque chose, il faut avoir des idées. Vous pouvez peindre à la perfection mais malgré tout être aussi inintéressant qu’un professeur rébarbatif. Georges Bellows

-  Les toiles de tête sont moins gauches et ont un air plus artistique que les études sur nature (…) Van Gogh

-  Au lieu de rendre exactement ce que j’ai sous les yeux, je me sers de la couleur pour m’exprimer plus fortement Van Gogh

-  Samedi soir, j’ai attaqué un sujet dont j’ai souvent rêvé(…) Van Gogh

-  D’ailleurs, dit-il en se frappant le front, la peinture c’est là-dedans Francis Jourdain Céramiste, à propos de Cézanne

-  L’artiste qui usera le moins de ce que l’on nomme l’imagination sera le plus grand Renoir

-  La nature n’est qu’un dictionnaire(…) On y cherche le sens des mots. On en extrait tous les éléments qui composent une phrase ou un récit ; mais personne n’a jamais considéré le dictionnaire comme une composition, dans le sens poétique du mot. Delacroix

IMPRESSIONNISME

-  Ce qui donne tant de finesse et d’éclat à la peinture sur papier blanc, c’est sans doute cette transparence qui tient à la nature essentiellement blanche du papier. Il est probable que les premiers vénitiens peignaient sur des fonds très blancs. Delacroix

-  L’ombre se teinte toujours légèrement de la complémentaire du clair Signac

INCOMPREHENSION

-  L’interviewer : Vous avez supprimé une grande partie du grillage. Sans doute pour marquer une sorte de libération ? Réponse de Miro : j’ai enlevé le grillage du devant parce qu’il empêchait de voir les animaux. Juan Miro

-  L’interviewer : On a dit beaucoup de choses au sujet de ce tableau : une naissance du monde heureuse ou un monde miné, dont les lézardes du mur de gauche seraient le signe tragique : le mur avec ses lézardes était comme ça… Juan Miro

INSATISFACTION

-  Toute bonne peinture laisse le peintre avide de recommencer, insatisfait, mené par l’inspiration ; espérant plus d’énergie, de vitalité, de temps – condamné à peindre à vie. John Sloan

INTELLECTUALSIME

-  Les causeries sur l’art sont presque inutiles. Cézanne

-  Ce qui se passe dans mon crâne ne m’intéresse pas. Je veux toucher… au moins voir ! Renoir

-  Les littérateurs sont ceux qui pensent que la peinture est faite pour raconter une histoire… Quand on veut raconter une histoire, on prend une plume et l’on écrit. Ou bien on se plante devant une cheminée dans un salon et on la raconte ! Renoir

-  Toujours ce besoin de chercher de la pensée dans la peinture ! Moi, je me contente de jouir ! Renoir

INTROSPECTION

-  Le domaine de l’art, c’est le culte du moi ; culte exclusif et en dehors duquel il n’y a rien de valable. On ne descend jamais assez au fond de soi-même. Charles Camoin

-  Pour peindre, commencez par regarder longuement et attentivement votre modèle ou sujet et décidez de votre schéma général, des coloris. Ceci doit prévaloir. Henri Matisse 1908, notes de Sarah Stein

IRREGULARITE

-  Le charme particulier dû aux incorrections… Delacroix

-  Tout ce que j’appelle grammaire ou premières notions de l’art se résume en un seul mot : irrégularité Renoir

-  Voici une colonne… que je la régularise au compas… elle aura perdu le principe vital. Renoir

-  Expliquer l’irrégularité dans la régularité… la valeur de la régularité de l’œil… la non valeur de la régularité du compas Renoir

-  Je suis obligé de dire aux jeunes gens : brisez vos compas, sans cela pas d’art. Renoir

-  Pas un architecte moderne, à commencer par Viollet-le-Duc, n’a compris que l’esprit du gothique c’est l’irrégularité. La régularité doit être dans l’œil, non dans l’exécution. Renoir

-  Ce serait une faute si, dans une peinture, les chiens étaient de la taille des chevaux… Alberti

LUMIERE

-  Créer au moyen de la lumière est le plus haut des arts ; en insistant sur la couleur, la peinture verse dans le décoratif, tandis que la lumière est une œuvre de l’esprit Otakar Kubin

-  On ne fait pas la lumière, on la reproduit. Cézanne

-  Il faut capter la lumière et la jeter directement sur la toile Monet

MATURATION

-  Si j’ai une idée, je fais un petit croquis sur n’importe quoi, n’importe où. Et au fur et à mesure que le temps passe, ça travaille dans mon esprit et un jour, ça devient une toile. Des choses qui datent de plus de quarante ans me reviennent. Des choses que j’avais prévu de faire et qui mûrissent depuis quarante ans. Miro

-  Ma vie est une vie intellectuelle complète. Tous les jours, je me lève vers huit heures, je fais ma toilette, et je descends dans l’atelier où je travaille jusqu’à l’heure du petit déjeuner.. Puis je reprends jusqu’à deux heures. Je déjeune, je me repose vingt minutes et aussitôt après, je reprends le boulot ici. L’après midi, je revois ce que j’ai fait le matin et je prépare le travail du lendemain. Mais le moment où je travaille le plus, c’est de très bonne heure vers quatre heure du matin. Que je travaille le plus sans travailler. Dans mon lit. Entre quatre et sept heures, je suis complètement absorbé par mon travail. Puis, je me rendors entre sept et huit heures. Miro

MUSEES

-  Pour voir des peintures, allez au musée. Regardez les fixement, mettez des lunettes, regardez de très près, distinguez ce que le peintre a fait en premier, en second, en troisième (…) Reginald Marsh

-  Le Louvre est un bon livre à consulter, mais ce ne doit être encore qu’un intermédiaire. Cézanne

NATURE

-  La fausseté, c’est de découper un morceau de nature et de le copier. Bonnard

-  On ne peut contrarier la nature. Elle est plus forte que le plus fort des hommes.(…) Nous pouvons nous permettre quelques libertés, mais dans le détail seulement. Picasso

-  L’art c’est l’homme ajouté à la nature », la nature, la réalité, la vérité, mais avec une signification, avec une conception, avec un caractère que l’artiste fait ressortir et auxquels il donne de l’expression, « qu’il dégage », qu’il démêle, affranchit, enlumine. Un tableau de Mauve ou de Maris ou d’Israels dit plus et parle plus que la nature elle-même. Van Gogh (Letttres à Théo juin 1879)

-  Le peintre n’est pas inférieur à la nature, il lui est parallèle. Cézanne

-  Toute chose imitée de la nature est une œuvre et cette imitation mène à l’art. Ingres

-  Vous tremblez devant la nature : tremblez, mais ne doutez pas ! Ingres

-  Dès le jour que Cézanne se mit face à la nature avec le parti pris de tout oublier, il commença ses découvertes. A propos de Cézanne CONVERSATIONS AVEC CEZANNE Editions Macula

-  Ce qu’il faut d’abord au peintre, c’est une optique personnelle, laquelle optique ne peut s’obtenir qu’au contact obstiné de la vision de l’univers. Cézanne

-  Sans la vision d’art, la copie de la nature ne deviendrait qu’une sottise, cela est évident. Cézanne

-  Peindre d’après nature, ce n’est pas copier l’objectif, c’est réaliser ses sensations. Cézanne

-  Ingres est un classique nuisible et en général tous ceux qui niant la nature ou la copiant de parti pris, cherchent le style dans l’imitation des Grecs et des Romains Cézanne

-  Quelle vanité que la peinture, qui attire l’admiration par la ressemblance des choses dont on n’admire point les originaux ! Pascal (voir aussi « vivre » )

-  L’amour de la peinture est encore plus inutile que celle des fleurs, car quelque effort que fassent les peintres, ils ne sauraient égaler la nature, leurs ouvrages seront toujours moins achevés que ses productions, et leurs pinceaux pour savants qu’ils puissent être ne représenteront jamais parfaitement les roses et les lis qui croissent dans nos parterres. Senault (1644)

-  Par l’art, nous pouvons exprimer notre conception de ce que la nature n’est pas. Picasso

-  L’art a toujours été art et non nature Picasso

-  On ne copie jamais la nature, on ne l’imite pas davantage, on laisse des objets imaginés revêtir des apparences réelles. Picasso

-  L’inconvénient de l’Italie, c’est que c’est trop beau. Pourquoi peindre quand on a tant de plaisir à regarder ? Renoir

-  L’artiste ne doit pas copier la nature, mais prendre les éléments de la nature et créer un nouvel élément. Gauguin

-  Chaque fois que je m’approche d’un peintre qui travaille d’après nature et que je regarde sa toile, je vois toujours de la mauvaise peinture. Picasso

-  Ne copiez pas trop la nature. L’art est abstraction ; dérivez cette abstraction de la nature en rêvant d’elle, mais pensez davantage à la création qu’au résultat. Gauguin

-  Tout se résume en ceci : avoir des sensations et lire la nature Cézanne

-  Il y a dans la nature une structure abstraite sous-jacente, et il est du ressort de l’artiste de la rechercher, de choisir et de modifier les formes pour rehausser son dessin. Il est aussi de la compétence du photographe de trouver la même structure abstraite sous-jacente et l’ayant trouvée, de l’enregistrer avec son appareil photographique avec une exactitude que ne permet aucun autre médium. Charles Sheeler

NOIR

-  Le noir c’est la reine des couleurs ! Renoir

-  Vous vous échauffez à chercher, vous mettez une petite pointe de noir d’ivoire ; ah que c’est beau ! Renoir

-  Si le tableau est placé dans l’ombre, la terre redevient terre et les tons ne jouent plus, pour ainsi dire (…). Van Dyck emploie des couleurs plus terreuses que Rubens, l’ocre, le brun rouge, le noir, etc… Delacroix

-  (…)C’est pourquoi il faut souvent préférer le noir aux couleurs terre. En effet, le noir ne se dévalorise pas si le tableau est mal éclairé. Cézanne

ORIGINALITE

-  La recherche de la nouveauté et de l’originalité est un besoin factice qui dissimule mal la banalité et l’absence de tempérament. Cézanne

-  Je cherche maintenant à exagérer l’essentiel, à laisser dans le vague exprès le banal… Van Gogh

Il lui est arrivé de passer des semaines et des semaines à copier telle niaise vignette du Magasin Pittoresque. Les voies du génies sont-elles donc impénétrables ? Francis Jourdain (céramiste) à propos de Cézanne

-  La nouveauté dans la peinture ne consiste pas en un sujet encore non vu, mais dans la bonne et nouvelle disposition et expression, et ainsi de commun et de vieux, le sujet devient singulier et neuf. Poussin

-  Dans l’art comme dans la nature, ce que nous sommes tentés de prendre pour des nouveautés n’est qu’une continuation plus ou moins modifiée. Renoir

-  Il y a des kilomètres de peintures « à la manière de » ; mais il est rare de voir un jeune travailler dans sa propre manière. Picasso

-  Celui qui s’acharne à être original perd son temps et se trompe. Picasso

-  Le vaste champ de la mémoire historique doit nous garder d’une recherche convulsive de la nouveauté aux dépens du naturel. Paul Klee

-  Tenez cette petite peinture : c’est de la toile que j’ai trouvée chez mon tailleur, de la toile qu’on met à l’intérieur des vestes… Miro

PALETTE

-  Cézanne avait des gammes faites sur sa palette pour toute une gradation de teintes (Conversations avec Cézanne Editions Macula)

PAS DE REGLES

-  L’artiste n’a nul besoin de règles ; il projette sur le matériau comme une substance psychique et cette projection constitue l’essentiel. Antoni Tapies

-  Quelques traits de crayon valent mieux que les plus grandes théories. Renoir

-  Les théories compliquées, on peut toujours les inventer après ! Renoir

-  Dans la peinture comme dans les autres arts, il n’y a pas un seul procédé, si petit soit-il, qui s’accommode d’être mis en formule. Tenez, j’ai voulu doser une fois pour toutes , l’huile que je mets dans ma couleur : eh bien ! Je n’ai pas pû y arriver ! (…) Il y a dans la peinture quelque chose qui ne s’explique pas et qui est l’essentiel. Renoir

 

PEINDRE

-  Aller de l’avant, vivement et sans reprise, le trait dans la pâte colorée… Henri Michaux

-  Pour peindre, il faut d’abord imaginer les moyens. Il faut ensuite en trouver en cours d’exécution, qui se présenteront forcément. Bonnard

-  Peindre, c’est avoir les mains prises dans un matelas Franz Kline

-  Qu’est-ce qui suscite le désir de peindre ? Cela peut être des objets, des pensées, un souvenir, des sensations, qui n’ont rien à voir directement avec la peinture. Philip Guston

-  La peinture est une chose mentale Léonard de Vinci

-  Peindre, c’est contraster Cézanne

-  Tout le monde sait ce qu’est l’art, sauf l’artiste. Lui apparemment, il ne doit pas tant rechercher les fins ultimes de l’art que le moyen de continuer à travailler. Chaque fois qu’il peint ; il doit trouver confiance en lui, croire en son instinct, sans savoir comment tout cela tournera. Philip Guston

-  J’utilise tout ce que j’ai appris en peinture : être concentré, précis, être relâché, être conscient. Philip Guston

PEINTRE

-  Qu’est ce que, au fond, un peintre ? C’est un collectionneur qui veut se constituer une collection en faisant lui-même les tableaux qu’il aime chez les autres. Picasso

-  Un auteur n’est pas un copiste, il est celui qui, avant les autres a vu, qui trouve. Henri Michaux

-  Le but du peintre est d’obtenir par son ouvrage la gloire, la reconnaissance et la bienveillance plutôt que de s’enrichir. Alberti

-  Les peintres ne savent pas ce qu’ils font, ce sont des demi-fous et j’en suis un. Van Dongen

-  J’aime mieux un abruti qu’une machine. Renoir

-  On doit avant tout essayer de développer sa personnalité Cézanne

-  Si on naît poète, on devient ouvrier… Zola

PEINTURE,ILLUSION, TRUCS, SECRETS

-  Il y a une formule qui convient parfaitement à la peinture : beaucoup de petits mensonges pour une grande vérité. Bonnard

-  Les connaisseurs français ( professionnels, intellectuels et artistes), refusent le statut et la dignité de l’œuvre d’art aux scènes de folklore (du type « grand pardon en Bretagne », ou « les Gitans ») paysages (bruyères, sous-bois au printemps ou en automne, avec ou sans biches, lacs de montagne ou bords de mer, bocages ou pommiers neigeux, couchers de soleil, natures mortes aux fleurs, aux fruits, aux poissons, au gibier, nus, aquarelles touristiques (gondoles vénitiennes ou Sacré-cœur de Montmartre) tout ce que l’on a l’habitude d’appeler la « peinture calendrier » ou « de bazar » Antoni Tapies

-  Si l’on ne se laisse pas séduire par les tours de passe-passe qui constituent la convention appelée art, l’expérience ne vaut pas d’être poursuivie. (…) plus on connaît les trucs des magiciens et plus cela paraît stupide, car tout cela n’est en réalité absolument rien. C’est une pure illusion faite pour réjouir les innocents qui s’y laissent tromper. Antoni Tapies

-  Si un peintre fait un portrait, il fait avant tout le portrait de la peinture ; il est préoccupé, non pas par le portrait, mais par la culture picturale… Kazimir Malevitch

-  Il (le héros du roman, Tim) détestait les tableaux, leur prétention, leur sentimentalité pompeuse, leur affectation de signification profonde, leur insignifiance fondamentale. Iris Murdoch (LES SOLDATS ET LES NONNES Roman Gallimard)

PERSEVERANCE

-  Pour l’art, on a besoin de temps, ce serait pas mal de vivre plus d’une vie. Van Gogh

-  Je sens en moi-même de l’obstination et je suis au dessus de ce que les gens peuvent dire de moi et de mon œuvre Van Gogh

-  Cézanne à 55 ans passés ne gagnait pas, avec sa peinture de quoi seulement se payer ses pinceaux et ses couleurs, et cela après 35 ans d’un labeur acharné. En écoutant Cézanne, Degas, Renoir… d’Ambroise Vollard chez Grasset

-  Cézanne ne cessait de rêver à sa peinture… En écoutant Cézanne, Degas, Renoir… d’Ambroise Vollard chez Grasset

PERSONNALITE

-  Faire sa peinture, pas celle d’un autre ! Drouant

-  Ce n’est pas ce que l’artiste fait qui compte, mais ce qu’il est. Picasso

-  L’art n’est pas une science que fait avancer pas à pas l’effort impersonnel des chercheurs. Au contraire, l’art relève du monde de la différence : chaque personnalité, une fois ses moyens d’expression en mains, a voix au chapitre, et seuls doivent s’effacer les faibles cherchant leur bien dans des accomplissements révolus au lieu de le tirer d’eux-mêmes. Paul Klee

-  Ce qui séduit le plus, dans l’art, c’est la personnalité de l’artiste lui même. Cézanne

PHILOSOPHIE

-  C’est très important de savoir ce qu’on ne veut pas faire. Les attitudes négatives peuvent être très positives, très importantes. Philip Guston

-  C’est effrayant la vie ! Cézanne

-  Pour mieux savoir aimer, il faut d’abord haïr l’ennemi avec d’autant plus de force Antoni Tapies

-  Les gens adorent être gentils. Seulement, il faut leur en laisser l’occasion. Renoir

PHOTO

-  On a tendance aujourd’hui à oublier le sens du mot photo : photo – graphier c’est à dire graphie de lumière Traquandie

-   » Tu veux devenir peintre ? Pourquoi ? Bientôt nous aurons rendu la peinture inutile  » Davane à Picabia Davanne

-  La photo est une action immédiate, le dessin une méditation Cartier-Bresson

-  La photo est entre le regard, l’intelligence et le coeur Henri Cartier-Bresson

-  La photographie ne peut pas être considérée comme un grand art dans le même sens que la peinture ; elle ne peut rien créer, rien construire. Elle dépend fondamentalement de la beauté que l’on trouve dans la nature et non pas du génie de l’artiste qui la crée. C’est un art entièrement à part et qui existe par lui même. Edward Steichen

POESIE

-  Il me semble toujours que la poésie est plus terrible que la peinture, quoique la peinture soit plus sale et enfin plus emmerdante. Et le peintre en somme ne dit rien, il se tait et je préfère encore cela. Van Gogh

-  Si nous prenons le train pour nous rendre à Tarascon ou à Rouen, nous prenons la mort pour aller dans une étoile. Van Gogh

-  Je préfère peindre les yeux des hommes que les cathédrales, car dans les yeux il y a quelque chose qu’il n’y a pas dans les cathédrales, même si elles sont majestueuses et qu’elles en imposent, l’âme d’un homme, même si c’est un pauvre gueux ou une fille de rue, est plus intéressante à mes yeux Van Gogh

PORTRAIT, FIGURE

-  Pour se représenter soi-même, dit-il, il faut essayer de se peindre comme si on était quelqu’un d’autre. Dans l’autoportrait, la « ressemblance », c’est autre chose. Je dois peindre ce que je ressens sans tomber dans l’expressionnisme. Lucian Freud

-  Il n’y a pas de meilleur et de plus court chemin pour améliorer le travail que de faire la figure. Van Gogh

-  Pour peindre la tête au pastel ou à l’huile, il faut établir les masses de vigueur, les demi-teintes, ensuite les clairs. Il faut empâter les lumières et les rendre toujours dorées. Elisabeth VIGEE-LEBRUN

-  Il faut bien observer la partie du front : elle est nécessaire à la ressemblance et donne en partie le caractère de la physionomie Elisabeth VIGEE-LEBRUN

-  Les cheveux doivent se dessiner par masse et très peu l’emporter, le mieux serait de les faire par glacis Elisabeth VIGEE-LEBRUN

-  L’oreille est très nécessaire à bien étudier et à bien mettre à sa place, entendu qu’elle attache le col à la tête Elisabeth VIGEE-LEBRUN

-  Lorsqu’on fait un portrait, il y a un moment où il faut s’arrêter à une sorte de caricature Picasso

PROFESSIONNALISME

-  Je que je déteste vraiment, c’est l’horrible sensation d’être en train d’étaler de la peinture. C’est tellement ennuyeux d’étaler la peinture et de se voir en train de le faire… Philip Guston

-  (…) la peinture ne m’intéresse pas. Philip Guston

-  Van Gogh qui est censé être une sorte de fou génial, était en fait le plus conscient des artistes (on le voit dans sa correspondance avec son frère Théo) Philip Guston

-  Malheur à l’artiste qui n’a pas l’esprit sérieux ! Ingres

-  Ne vous occupez pas d’autrui, ne vous occupez que de votre besogne ; ne songez qu’à la faire de votre mieux. Ingres

-  Celui qui n’a pas le goût de la perfection se contente d’une médiocrité tranquille. Cézanne

-  Ce n’est pas par la patience, mais par l’amour que le peintre arrivera à la possession de lui-même et à la perfection de son art. Cézanne

-  Le métier vient tout seul, malgré soi, avec l’exercice, et d’autant plus facilement qu’on pense à autre chose qu’au métier Gauguin

-  Je ne suis jamais resté un seul jour sans peindre, tout au moins sans dessiner Renoir

-  Renoir, assis devant le chevalet, avait ouvert sa boîte de couleurs.Je fus émerveillé de l’ordre et de la propreté que j’y voyais Degas

RAPIDITE

-  Oui, j’ai fait cela en deux heures, mais j’ai travaillé des années pour pouvoir le faire en deux heures Whistler

-  Lorsqu’on dira que cela est trop vite fait, tu pourras y répondre qu’eux, ils ont trop vite vu. Van Gogh

-  Pour les paysages, je commence à trouver que de certains, faits encore plus vite que jamais, sont les meilleurs dans ce que je fais. Van Gogh

-  Travailler vite, ce n’est pas travailler moins sérieux, cela dépend de l’aplomb qu’on a et de l’expérience. Van Gogh

-  Le japonais dessine vite, très vite, comme un éclair, c’est que ses nerfs sont plus fins, son sentiment plus simple Van Gogh

-  Y aller par petits bouts n’avance à rien. Même un petit bout est composé d’éléments innombrables. Renoir

-  Dès les premiers coups de pinceau, on avait une toile complète, bien balancée(…) La rapidité anxieuse de ses coups de pinceau, prolongements immédiats, précis, fulgurants de son regard aigu, me faisait penser aux zigzags d’une hirondelle attrapant des moucherons. Jean Renoir à propos de son père le peintre Auguste Renoir

-  Depuis que l’on gagne du temps, il me semble qu’on produit moins vite (…) Molière ou Shakespeare, avec une plume d’oie, vous sortaient une pièce en huit jours, et c’était un chef-d’œuvre. Renoir

REGARDER, VOIR

-  Apprenons à regarder, avec l’attention de celui qui va à un concert. Antoni Tapies

-  Il n’existe personne, pas de paysage, pas de motif qui n’ait son petit intérêt… quelquefois bien caché. Renoir

RESSEMBLANCE

-  La ressemblance est un moyen et non pas une fin Bonnard

-  Il faut un autre guide que la ressemblance analytique des objets. Bonnard

-  Je pense que lorsque vous êtes face à la nature, ce que vous peignez doit ressembler exactement à ce que vous voyez et ne doit pas être repris ensuite. Spencer Gore

-  (…) le dessin, la couleur juste, n’est peut être pas l’essentiel qu’il faut chercher, car le reflet de la réalité dans le miroir, si c’était possible de le fixer avec couleur et tout, ne serait aucunement un tableau, pas davantage qu’une photographie. Van Gogh

-  J’ai enfin deux portraits qui décidément sont « ressemblants ». Ce n’est pas tout, ce n’est même pas le principal. Van Gogh

-  Il faut représenter les choses telles qu’on les voit en première impression Cézanne

-  Ne vous rebutez pas si quelques personnes ne trouvent aucune ressemblance à vos portraits ; il y a grand nombre de gens qui ne savent point voir. Elisabeth VIGEE-LEBRUN

-  Une œuvre peut ressembler à une chose ou ne pas lui ressembler, mais cette ressemblance doit être comprise comme accidentelle et non comme quelque chose d’important. Eric Gill (Sculpteur)

SIMPLIFICATION

-  Voyons, cela n’est-ce pas presque une vraie religion ce que nous enseignent ces japonais si simples et qui vivent dans la nature comme si eux-mêmes étaient des fleurs. Van Gogh

-  J’en suis venu à la conclusion qu’il est préférable de travailler sur la relation entre deux couleurs plutôt que de créer une vaste confusion d’exubérance émotionnelle sous le masque de l’état d’extase ou de révélation poétique. Marsden Hartley

-  Michel Ange avait trop étudié l’anatomie et à force de craindre d’oublier le moindre muscle, il en met qui doivent quelquefois bien gêner ses personnages. Renoir

-  Les anciens, en faisant la nature plus simple, l’ont rendue plus grande. Renoir

-  Devant la nature, on est épaté par le spectacle du soleil couchant ; mais si cet effet était éternel, il fatiguerait ; tandis que là où il n’y a pas d’effet, cela ne fatigue pas Renoir

-  Soyez sincère : il suffit d’être sincère pour bien peindre. Soyez naïf… Faire bêtement ce qu’on voit. Maurice Denis

-  Éviter l’emploi massif des données matérielles (bois, métal, verre, etc…) au profit des données idéelles (ligne, ton, couleur), – qui ne sont pas des choses tangibles). Paul Klee

-  Il y a des tableaux où il n’y a rien et pourtant tout y est Corot

-  Plus les lignes et les formes sont simples, plus il y a de beauté et de force. Toutes les fois que vous partagez les formes, vous les affaiblissez. Ingres

-  Dessinez purement, mais avec largeur. Pur et large, voilà le dessin, voilà l’art ! Ingres

SOLITUDE DE L’ARTISTE

-  L’artiste est absolument seul devant sa toile blanche Antoni Tapies

-  Je n’ai jamais supporté que l’on me regarde travailler, je ne veux rien faire devant quelqu’un. Cézanne

-  Rien ne peut être fait sans la solitude. Picasso

-  Il faut recommander de ne point amener de sociétés, car toutes veulent donner leur avis, et font tout gâter. Elisabeth VIGEE-LEBRUN

STYLE

-  Le style ne se crée pas de l’imagination servile des maîtres ; il procède de la façon propre de sentir et de s’exprimer de l’artiste. Cézanne

-  Sentir juste et réaliser pleinement donnent le style. Cézanne

-  Dans le fond, je suis peut-être un peintre sans style… Le style, c’est souvent ce qui enferme le peintre dans une même vision, une même technique, une même formule pendant des années et des années. On le reconnaît à coup sûr, mais c’est toujours le même habit, la même coupe d’habit. Picasso

-  Le style vient avec la culture Matisse (voir aussi culture)

-  Comme tout le monde peut voir la ramure d’un arbre s’épanouir simultanément dans toutes les directions, de même en est-il de l’oeuvre. Il ne vient à l’idée de personne d’exiger d’un arbre qu’il fasse ses branches sur le modèle de ses racines. Paul Klee

SUJET

-  Donne moi un pommier dans un jardin de banlieue ; ça me suffit très bien ! Je n’ai nullement besoin des chutes du Niagara ! Renoir

-  On m’a fait observer, avec justesse, que je reproduisais souvent mes compositions, au lieu de faire des ouvrages nouveaux. Voici la raison : la plupart de ces œuvres que j’aime par le sujet, m’ont paru devoir la peine que je les rendisse meilleures en les répétant ou en les retouchant… Ingres

-  Je n’attache aucune importance au sujet, mais je tiens énormément à l’objet. Respectez l’objet ! Picasso

-  Avec une noix,un grain de raisin et un couteau, il y en a pour travailler vingt ans en changeant seulement son couteau de place Degas

TECHNIQUE

-  Je voudrais arriver à ce qu’on ne voit jamais comment mon tableau a été fait. Qu’est-ce que cela peut faire ? Ce que je souhaite c’est que de mon tableau se dégage uniquement l’émotion. Picasso

-  Ce n’est pas la technique qui fait l’œuvre. C’est le contenu que lui donne l’artiste, sa richesse émotionnelle et son ouverture d’esprit. Josef Capek

-  « Sentir » ne mène à rien si l’on n’a pas d’organisation et de retenue. Si vous ajoutez de l’intelligence et de la volonté à votre sensibilité, vous possédez les trois grands atouts essentiels à toute expression esthétique. Frederick Varley

-  Les destructeurs sont ceux qui,ne reconnaissant pas la marche du temps, veulent appliquer des solutions anciennes à des problèmes nouveaux Renoir

-  Cézanne tenait dans cet emploi d’une technique d’aquarelle dans la peinture à l’huile Picasso

-  Les choses peintes exemptes de défaut sont gracieuses dans le miroir. Toute erreur de peinture est accusée dans le miroir. Alberti

-  Il faut que la couleur se dissolve dans les parties contiguës (entre ombre et lumière) Alberti

-  L’obsession de remplir les vides, insipides à l’oeil normal, a produit les draperies invraisemblables et le modelé sur la chair. Maurice Denis

TRAVAILLER

-  Croyez-vous qu’un grand peintre travaille assidûment depuis le matin jusqu’au soir… ? non…. il faut que tout se fasse irrégulièrement et par saillies, suivant que son goût le mène et que son esprit l’excite. (François de Salignac de La Mothe FÉNELON, Tél. XXII)

-  J’insiste pour que tu t’obstines à dessiner et à peindre parce que pour le commerce, cela te donnerait une supériorité vis à vis de beaucoup d’autres. Van Gogh

-  Travailler sans souci de personne et devenir fort, tel est le but de l’artiste… Cézanne

-  Je considère que le travail est une jouissance suffisante en soi pour ne pas désirer l’approbation ou l’éloge Emile Bernard

-  Les autres parlent, moi je travaille Picasso

-  Il faut flâner et rêver. C’est quand tu ne fais rien que tu travailles le plus. Renoir

VERNIS

-  Il faudrait que les vernis fussent d’une espèce de cuirasse pour le tableau, en même temps qu’un moyen de le faire ressortir. Delacroix

VIVRE

-  Pour un être humain, la principale fonction est de vivre Renoir

-
-  Pourquoi peindre quand on a tant de plaisir à regarder ? Renoir

-  L’amour de la peinture est encore plus inutile que celle des fleurs, car quelque effort que fassent les peintres, ils ne sauraient égaler la nature, leurs ouvrages seront toujours moins achevés que ses productions, et leurs pinceaux pour savants qu’ils puissent être ne représenteront jamais parfaitement les roses et les lis qui croissent dans nos parterres. Senault (1644)

-  Quelle vanité que la peinture qui attire l’admiration par la ressemblance des choses dont on n’admire point les originaux ! Pascal

-  Une certaine mélancolie nous demeure en songeant qu’à moindre frais, on aurait pu faire de la vie au lieu de faire de l’art. Van Gogh

Les commentaires sont fermés.