Mon patient Sigmund Freud de Tobie Nathan

Tobie Nathan est ethnopsychiatrie, mais il est aussi romancier.

Il nous offre là un bon roman dans lequel il nous décrit le chaos en Afrique et, à travers une histoire policière, la rencontre avec quelqu’un qui a connu Sigmund Freud, ce qui lui permet de faire passer quelques unes de ses opinions sur la psychanalyse…

C’est écrit comme un roman policier, avec une intrigue, des meurtres,etc.

Extraits du roman :

-  (…) la psychanalyse est un mouvement politique et non une quête de type scientifique.

-   Vous savez ce que c’est qu’un névrosé ? C’est quelqu’un qui préfère les plaisirs de l’enfance à ceux de la maturité. Voilà ce que c’est !

-  Parler pour se soulager ? Les personnes choquées ont surtout besoin d’oublier ; non de se souvenir…

-  La psychanalyse n’a jamais donné du génie à un imbécile ; mais lorsqu’on en abuse, elle peut parfaitement transformer n’importe qui en imbécile – et arrogant de surcroît !

-  Et l’écologie, cette passion malsaine associant la nature au bien… tout était déjà chez les « petits savants viennois »…

-   Quel drôle d’homme (Freud), qui a su intéresser les plus intelligents de ses contemporains à des futilités invraisemblables. Quelle force de conviction le portait ainsi, prophète sans dieu, politicien sans cause, chef des esprits, maître du vent ?

Le roman est truffé de pensées de cette veine et l’on ne perdra pas son temps à le lire !

Site d’ethnopsychiatrie : http://www.ethnopsychiatrie.net/monpatient.htm

 

le 9 mars 2009

Les commentaires sont fermés.