Le Tintoret au musée du Luxembourg

 

Il y a 500 ans que Jacopo Robusti est né à Venise en 1518. Ça se fête au musée du Luxembourg à Paris où 57 oeuvres sont exposées.

Cette exposition est plus particulièrement consacrée à ses oeuvres de jeunesse.

Il réalisa le petit portrait ci-contre (logo de l’article) à l’âge de 29 ans, ce qui montre sa parfaite maitrise de cet art difficile.

Son père était teinturier et, tout enfant, il apprit à manier les couleurs. On l’appelait “le petit teinturier” (Tintoretto en italien d’où le surnom qu’on lui donna, le Tintoret en français).

Très tôt, il devint célèbre et posséda son propre atelier. Sa première toile connue, alors qu’il n’a pas 20 ans, est l’Adoration des mages :

Lire la suite

Corot : figures et portraits à Marmottan

Corot – La femme à la perle

Quand on évoque Corot, on pense surtout à ses paysages magnifiques, à la touche presque impressionniste.

Et d’ailleurs, beaucoup pensent que, par sa touche notamment, il en est plus ou moins l’inventeur (avec d’autres).

Mais avec la nouvelle exposition du musée Marmottan “Le peintre et ses modèles”, c’est essentiellement la figure et le portrait qui sont mis à l’honneur  (la figure est pour montrer l’attitude & le dessein. Le portrait est uniquement pour la ressemblance – Encyclopédie ou dictionnaire raisonné
des sciences, des arts et des métiers –
)

Lire la suite

Des peintres Hollandais au Petit Palais

Hollandais, mais pas seulement. On y verra notamment Corot (en tant qu’inspirateur de Jongkind), Monet, Picasso, etc.

Dans les hollandais, Isaac Israëls, Jan Sluijters et aussi, plus tard, Van Dongen, Mondrian…

Chronologique, cette exposition va du pré impressionnisme au post impressionnisme, en gros de la révolution à la guerre de 14-18, avec des peintres très marqués par cette technique.

Lire la suite

Gauguin en Polynésie ou l’enfer sur terre… Lettres à Monfreid

 

Tahiti ou l’enfer sur terre.

Les lettres de Gauguin à son meilleur ami, Georges-Daniel de Monfreid ( peintre lui même et père de l’aventurier Henry de Monfreid) et en qui il aura toute sa vie une confiance indéfectible et totale, sont passionnantes.

Avant de partir définitivement pour un monde meilleur en 1903, Gauguin fera une étape en Polynésie dont il aime l’image qu’il s’en fait, mais en déteste la réalité.

On verra, dans ce livre, que Gauguin souffre d’un eczéma aux pieds, ce qui le fait beaucoup souffrir. Il a aussi un diabète, ainsi qu’une syphilis…

Lire la suite

Patrick de Carolis reconduit à la tête du musée Marmottan

A l’issue de sa séance plénière du mercredi 13 décembre 2017, l’Académie des beaux-arts annonce la reconduction de Patrick de Carolis à la direction du musée Marmottan Monet et de la Bibliothèque Marmottan, pour une durée de 5 ans à compter de janvier 2018.

On connaissait Patrick de Carolis notamment pour son émission de télévision “Des racines et des ailes”, moins comme responsable du Musée Marmottan, dont il est devenu directeur en janvier 2013 et dont la fréquentation a augmenté depuis de 40% !

Lire la suite