B. Brice, un peintre hyperréaliste

JOURNAL DES PEINTRES : B. Brice, vous êtes ce qu’il est convenu d’appeler, un peintre hyperréaliste.

Comment un autodidacte peut-il devenir hyperréaliste, ce qui nécessite un savoir énorme ?

B. BRICE : Pour commencer à vous répondre je dirai qu’il n’y a pas moins autodidacte qu’un autodidacte… car sa démarche en règle générale, consiste à chercher l’expérience auprès de ceux qui ont bien voulu la consigner dans des ouvrages, des guides, et tout simplement dans leurs oeuvres.

Le temps passé par nos aïeux pour appréhender les arts plastiques peut devenir “nôtre” si l’on prend le temps de l’étudier ; dès lors, on y gagne en temps, car cela nous évite des tâtonnements, des expériences, qui comme toutes expériences ne sont pas toutes vouées à la réussite. La plus grande difficulté de cette forme d’apprentissage est de savoir faire abstraction de son égocentrisme, sans pour autant se refuser le droit de juger si tel ou telle méthode peut devenir nôtre.

Je soulignerai que la peinture est un vieil art, qui comme tout vieillard détient du savoir…

Souvent formidablement retranscrit dans des ouvrages qui deviennent alors de vraies mines d’or.

Je dirai même que nos ancêtres étaient moins avares de conseils que nos contemporains, de nos jours un professeur d’art plastique aura plutôt tendance à distiller ses conseils afin de rentabiliser au maximum ses cours par l’allongement de ces derniers…

JDP : Combien de temps vous a-t-il fallu pour en arriver à ce degré de perfection ?

B. BRICE : Pour moi, mon apprentissage ne sera jamais terminé et n’est pas prêt de l’être…

Le jour où j’aurai terminé mon apprentissage, sera sans doute celui de l’outre-tombe !

JDP : Quels sont les livres qui vous ont aidé ?

B. BRICE : Pour citer en vrac des ouvrages qui m’ont guidé :

L’incontournable « Traité de la peinture » de Léonard de Vinci

« Le Livre de l’art » de Cennino Cennini

« Le petit traité de technique de peinture » de Giorgio de Chirico

« La technique de la peinture à l’huile » de Xavier de Langlais

« Art de la Couleur » de Johannes Itten

Et sur un plan moins technique et plus artistique :

« Théories du portrait » de Edouard Pommier

« L’art de dépeindre » de Svetlana Alpers

Tous les écrits de Vasari, Panofsky, Lessing, et de Gombrich

JDP : Il me semble que vous devriez faire un livre de toute cette expérience accumulée…

B. BRICE : C’est ce que je suis en train de faire ! Je réalise en ce moment un ouvrage de synthèse sur tout ce que j’ai lu et appris tant sur le plan de la technique que de l’aspect spirituel de la démarche artistique.

Il sera construit en partant d’une citation de Warhol : la fameuse règle des trois faire : Le Faire ; Le Savoir Faire et le Faire Savoir.

Le FAIRE sera La partie technique, elle abordera nombre d’aspects, de la préparation des toiles, à la composition d’une œuvre, en passant par les lois du contraste, l’impact des couleurs etc., avec des tableaux techniques récapitulatifs.

LE SAVOIR FAIRE sera la partie artistique, elle abordera les thématiques, l’évolution du goût du public, la physiologie de la perception et une série de trucs et astuces.

Puis le FAIRE SAVOIR une autre partie plus ciblée pour les artistes désireux d’exposer ou de s’orienter vers un statut professionnel, tout l’aspect promotion, communication, vente, technique de vente, juridique, fiscal etc. avec des fiches récapitulatives, un répertoire des adresses concernant les fournitures d’art, les encadrements, et les organisateurs privés et public de salons.

Enfin un dernier chapitre qui partira d’une citation de Rodin et qui constituera la partie plus spirituelle de l’ouvrage, celle du rôle de l’artiste dans la société d’aujourd’hui, l’approche artistique, l’artiste contemporain, l’histoire de l’art etc.

JDP : Et quand aura-t-on le plaisir de le voir en librairie ?

B. BRICE : Cet ouvrage sera publié à compte d’auteur et uniquement disponible par correspondance. Une souscription sera bientôt lancée, et il est déjà possible de s’inscrire en pré-réservation pour recevoir le bon de souscription dès que celui-ci sera prêt, en communiquant ses coordonnées complètes, à mon adresse email ou par courrier.

JDP : Merci Brice d’avoir consacré du temps pour cette interview.

Je conseille aussi d’aller admirer vos oeuvres sur votre site : www.bbrice.com.

le 13 mai 2005

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés