Calendrier des grandes expositions artistiques à Paris

Musée du Luxembourg
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
Tél : 01 40 13 62 00

 

– Giacometti
 

À la rentrée 2018, l’artiste suisse Alberto Giacometti est à l’honneur au Musée Maillol. Cette exposition réalisée en collaboration avec la Fondation Giacometti, Paris propose une relecture de son oeuvre en dialogue avec les grands sculpteurs classiques et les modernes de son époque.

L’exposition présente plus de 50 sculptures de l’artiste, toutes issues de la collection de la Fondation Giacometti, mises en regard avec près de 25 oeuvres d’autres artistes majeurs tels que Rodin, Bourdelle, Maillol, Despiau, mais aussi Brancusi, Laurens, Lipchitz, Zadkine, Csaky ou encore Richier.

Du 14 septembre au 20 janvier 2019

Musée Maillol : 61 Rue de Grenelle 75007 Paris

 

Musée Marmottan

COLLECTIONS PRIVÉES

Un voyage des impressionnistes aux fauves
 
13 septembre 2018 – 10 février 2019
 
Le musée Marmottan Monet présente, du 13 septembre 2018 au 10 février 2019, l’exposition « Collections privées : un voyage des impressionnistes aux fauves ». Soixante-deux peintures, dessins et sculptures conservés en mains privées (Europe, Etats-Unis, Amérique latine) et dont une importante partie n’a jamais ou rarement été vue à Paris, composent un itinéraire pictural, de Monet à Matisse (…)
 
Dix-neuf Monet, Renoir, Pissarro, Degas et Caillebotte inaugurent le parcours. Paysages de Bordighera, Belle-Ile, Rouen, Varengeville, bouquets de chrysanthèmes et autre nature morte, élégants portraits féminins et scènes de genre figurent dans cette section qui s’organise autour du spectaculaire Pont de l’Europe de Gustave Caillebotte, le dernier chef-d’oeuvre monumental de l’artiste en mains privées. Le néo-impressionnisme est représenté par de rares Seurat, Signac, Rysselberghe mais aussi Van Gogh.
Gauguin arrive ensuite avec l’école de Pont Aven remarquablement mise en avant à travers des pièces majeures d’Emile Bernard dont Le Printemps et Les lutteurs sont présentés pour la première fois à Paris. La figure singulière de Toulouse-Lautrec n’est pas oubliée avec trois importants tableaux. Dans le registre de la sculpture, Camille Claudel a la part belle avec quatre numéros dont un plâtre inédit de La petite châtelaine. Citons également un marbre de Rodin : Tête de Saint Jean Baptiste et Tête d’Apollon de Bourdelle en bronze doré. Suivent les nabis : Bonnard, Vuillard et enfin Odilon Redon dont Le Quadrige, le char d’Apollon constitue une pièce marquante de l’exposition. Le parcours se poursuit avec Matisse dont l’une de oeuvres, le précoce Côte sauvage, Belle-Ile-en-mer, n’est pas sans rappeler les Pyramides de Port Coton, effet de soleil de Monet présenté en début de parcours. Des oeuvres fauves de Derain, Vlaminck, Dufy et Van Dongen clôturent l’exposition conçue comme une promenade à travers le temps et une ode à la couleur. Un parcours flamboyant.
 
A venir :
 
– L’ORIENT DES PEINTRES : DU RÊVE À LA LUMIÈRE
07 mars 2019 – 21 juillet 2019
 
Le musée Marmottan Monet présente, du 7 mars au 21 juillet 2019, l’exposition « L’Orient des peintres, du rêve à la lumière ». Riche d’une cinquantaine de chefs-d’oeuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis (musée du Louvre, musée d’Orsay, musée des Augustins de Toulouse, la Städtische Galerie im Lenbachhaus und Kunstbau de Munich, la collection Thyssen-Bornemisza de Madrid, le Rijksmuseum d’Amsterdam, le Sterling and Francine Clark Art Institute de Williamstown), cette manifestation entend révéler à travers ce voyage un nouveau regard sur cette peinture.
 

2 rue Louis Boilly
75016 Paris

Métro La Muette

Tél. : 01 44 96 50 33
 

– Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques

Après la Commune, à partir des années 1870, Montmartre se transforme et une nouvelle page de son histoire s’ouvre. Attirés par sa lumière, son charme champêtre, ses bas loyers et certainement par l’esprit de liberté qui y souffle, nombre de peintres, poètes, musiciens… s’y posent.

Naturalistes, impressionnistes, nabis, fauves, cubistes… tous au fil des années choisissent la Butte ; ils s’y installent dans des maisons entourées de petits jardins où prolifèrent les lilas et seringas – rue Lepic, rue Cortot, rue Caulaincourt –, très vite ils se regroupent, des ateliers-résidences se créent – La Cité des Fusains, le Bateau-Lavoir –, et le « marché aux modèles » prend place à Pigalle. A la recherche de nouveaux sujets populaires, les peintres investissent les cirques et les salles de spectacles comme L’Européen, Le Cirque Médrano Les cafés et cabarets se développent à l’image du Lapin Agile qui devient l’un des principaux lieux de distraction de la Butte où se pressent à la fois les ouvriers, les artistes, les prolétaires et les bourgeois que l’on retrouve chaque dimanche pour danser au Moulin de la Galette.

 
Du 5 octobre 2018 au 20 janvier 2019
 
MUSÉE DE MONTMARTRE
12, RUE CORTOT
75018 PARIS

TEL +33 (0) 1 49 25 89 39

 
 
 
 
  • Les contes cruels de Paula Rego

Exposition du 17 octobre 2018 au 14 janvier 2019

Paula Rego, Scavengers, 1994 Acrylique sur papier monté sur toile, 120 x 160 cm Collection particulière © Copyright Paula Rego. Courtesy Marlborough Fine Art

Unique artiste femme du groupe de l’École de Londres, Paula Rego se distingue par une œuvre fortement figurative, littéraire, incisive et singulière.
Née en 1935 à Lisbonne, Paula Rego a quitté, adolescente, le Portugal et l’oppressante dictature de Salazar, pour faire ses études à Londres où elle vit depuis plus de cinquante ans. Formée à la Slade School of Arts, elle a côtoyé Francis Bacon, Lucian Freud, Frank Auerbach, David Hockney.
Peintre, elle élabore avec virtuosité de grands polyptyques au pastel. Habitée par une certaine littérature et culture visuelle du XIXe siècle, réaliste et fantastique, à l’instar de son compatriote cinéaste Manoel de Oliveira, Paula Rego entremêle de manière très contemporaine ces références (Jane Eyre, Peter Pan, Daumier, Goya, Lewis Carroll, Hogarth, Ensor, Degas…) à des éléments fortement autobiographiques et des éléments du réel, celui du monde actuel et de ses enjeux sociaux et politiques. Narratifs, grinçants, ses tableaux semblent issus de quelque conte cruel et évoquent la condition féminine dans des scènes étranges, à contre-courant des codes sociaux.

 
© Succession Picasso 2018
Exposition
 
18 septembre 2018 – 6 janvier 2019
 

 

Exposition
 
6 novembre 2018 – 27 janvier 2019
 
 
 
Horaires :
  • Ouverture de 9h30 à 18h
    le mardi, le mercredi, le vendredi, le samedi et le dimanche
    de 9h30 à 21h45 le jeudi
    vente des billets jusqu’à 17h, 21h le jeudi
    évacuation à partir de 17h15, 21h15 le jeudi
    groupes admis sur réservation uniquement du mardi au samedi de 9h30 à 16h, jusqu’à 20h le jeudi
  • Fermeture tous les lundis et les 1er mai et 25 décembre.

Musée d’Orsay

1 Rue de la Légion d’Honneur – 75007 Paris

 

Petit Palais

Expositions à venir :

 
 Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Du 11 décembre 2018 au 17 mars 2019

 

Jean Jacques Lequeu (1757-1826) Bâtisseur de fantasmes

Du 11 décembre 2018 au 31 mars 2019

Petit Palais : Avenue Winston ChuIl est Libre, BnF, département des Estampes et de la photographierchill 75008 Paris

Tel : 01 53 43 40 00

Gratuit : – 18 ans

Du mardi au dimanche de 10h à 18h

Le vendredi jusqu’à 21h

 

 

Picasso (Musée)

– Exposition Picasso. Chefs-d’œuvre !

4 septembre – 13 janvier 2019

Quel sens a la notion de chef-d’œuvre pour Pablo Picasso ? L’exposition « Picasso. Chefs-d’œuvre ! » répond à cette question en réunissant des œuvres maîtresses, pour certaines présentées à Paris pour la première fois. Grâce à des prêts exceptionnels, des chefs-d’œuvre du monde entier dialogueront avec ceux du Musée national Picasso-Paris.
L’ensemble réuni propose une nouvelle lecture de la création picassienne, grâce à une attention particulière portée à la réception critique. Le parcours revient ainsi sur les expositions, les revues et les ouvrages qui ont accompagné chaque œuvre et qui ont contribué, au fil des années, à forger leur statut de chefs-d’œuvre. Les archives du Musée national Picasso-Paris occupent une place essentielle dans ce récit.

 

 

 

 

Musée Picasso
5 rue de Thorigny,
75003 Paris
 
Ouvert de 10 h 30-18 h (9 h 30-18 h en période de vacances scolaires)
Tous les jours sauf le lundi,
le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai.
 

« MARKUS LÜPERTZ DANS L’ATELIER MUSÉE DE LA VIE ROMANTIQUE »

Du 16 octobre 2018 au 20 janvier 2019, le musée de la Vie romantique en collaboration avec la galerie Michaël Werner, présente pour la toute première fois en collections publiques, la série de sculptures la plus récente de l’artiste réalisée entre 2016 et 2018.La sculpture accompagne depuis plus de trente ans l’œuvre de Markus Lüpertz. Artiste majeur de la scène artistique allemande, il a suivi depuis les années 60 une voie personnelle et forte, commencée dans la mouvance de l’expressionisme abstrait de l’après-guerre. A l’instar des autres personnalités de sa génération comme Immendorf, Penck ou Baselitz, Il va s’affranchir de ce mouvement pour construire une œuvre qui interroge les formes classiques de l’art, entre figuration et abstraction.

Hotel Scheffer-Renan
16, rue Chaptal
75009 Paris

Téléphone :
+33 (0)1 55 31 95 67

Hotel Scheffer-Renan
16, rue Chaptal
75009 Paris

Téléphone :
+33 (0)1 55 31 95 67

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés