Calendrier des grandes expositions artistiques à Paris (et ailleurs)

ATELIER DES LUMIERES

– Dalí• Gaudí Jusqu’au 2 janvier 2022

En 2021, l’Atelier des Lumières s’illumine des oeuvres célèbres et singulières de Salvador Dalí. L’exposition immersive « Dalí, l’énigme sans fin » revient sur plus de 60 années créatrices du maître catalan qui a parcouru et inventé plusieurs styles artistiques.

À travers un parcours thématique, le visiteur se promène dans des paysages surréalistes et métaphysiques et se retrouve au coeur des oeuvres surprenantes de l’artiste à l’imagination débordante. Exposées à travers le monde (Théâtre-Musée Dalí à Figueres, The Dalí Museum en Floride, Musée Reina Sofía à Madrid, MoMA à New-York…) ces oeuvres, aux multiples niveaux de lecture, illuminent la Halle de l’Atelier des Lumières.

Déployées et animées sur le sol et les murs jusqu’à 10 mètres de haut, elles laissent apparaître les détails des coups de pinceau, des traits et des jeux de matières. Peintures, dessins, photographies, installations, films et images d’archives rappellent la personnalité unique du peintre à la moustache célèbre mais également ses obsessions pour l’étrange et le surnaturel ainsi que sa fascination pour sa femme Gala, sa véritable muse et collaboratrice.

Gaudi :

Cette exposition, présentée après “Dalí, l’énigme sans fin”, revient sur Antonio Gaudí, source d’inspiration pour Dalí.

Ses œuvres du début du XXe siècle, d’abord qualifiées de fantasques et provocantes, sont défendues par Dalí. Le peintre publie l’article « De la beauté terrifiante et comestible de l’architecture modern style » en 1933 qui marque un regain d’intérêt pour l’Art Nouveau.

Cette exposition immersive d’une dizaine de minutes rend hommage à ce génie de l’architecture à travers ses bâtiments aujourd’hui classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Elle propose un voyage, entre rêve et réalité, du Parc Güell à la Casa Batlló en passant par la Casa Milà et la Sagrada Família.

ATELIER DES LUMIERES
38 rue Saint Maur
75 011 Paris
T. 01 80 98 46 00
 

Fondation Custodia

du 3 décembre 2021 au 3 avril 2022 ;

– Sur le motif. Peindre en plein air 1780-1870

Sur le motif. Peindre en plein air 1780-1870 est organisée en partenariat avec la National Gallery of Art, Washington, et le Fitzwilliam Museum, Cambridge. À travers une centaine d’œuvres provenant de ces trois institutions et d’une collection privée, cette exposition propose un regard neuf sur la peinture de paysage en plein air entre 1780 et 1870. L’exposition révèle l’immense habileté des artistes à saisir sur le vif, et sur le motif, une image de la nature dans sa beauté ou sa singularité. Ainsi, les œuvres de Constable, Turner, Valenciennes, Michallon, Corot, Eckersberg, Lundbye, Kyhn, Von Rohden, Frey – et bien d’autres –, sont classées selon les motifs étudiés : les arbres, les rochers, l’eau sous toutes ses formes, les effets de ciel, mais aussi la campagne romaine et les volcans de la péninsule.

– Charles Donker

En parallèle de Sur le motif, la Fondation Custodia fera découvrir au public le travail de Charles Donker (né en 1940), un des grands aquafortistes des Pays-Bas. La Fondation possède un important choix de son œuvre gravé avec des épreuves d’essai et des tirages retouchés par l’artiste lui-même.

Dans l’exposition sera présentée pour la première fois une sélection de ses dessins et aquarelles. Donker s’est consacré essentiellement au paysage néerlandais mais en tant que membre de l’association Artists for Nature, il a pu réaliser des voyages en Pologne, Israël, Angleterre, France, Espagne et au Pérou. Les œuvres créées lors de ces périples témoignent d’une grande vivacité et d’une ouverture à des vues totalement inexplorées.

Fondation Custodia 121, rue de Lille – 75007 Paris Tél : +33 (0)1 47 05 75 19

Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h. Plein tarif 10 €  Tarif réduit 7 €  Le tarif réduit est accordé aux +60 ans, chômeurs, groupes de 10 personnes minimum

 

– Peintres femmes. 1780-1830

On croit volontiers qu’après la gloire d’Elisabeth Vigée Le Brun liée à l’Ancien Régime, il faut attendre la deuxième moitié du XIXe siècle pour trouver des peintres femmes aussi remarquables. Pourtant, c’est entre 1780 et 1830, que le combat de ces dernières a trouvé ses racines : le droit à la formation, la professionnalisation, une existence publique et une place sur le marché de l’art. Les artistes femmes présentées au Musée du Luxembourg à l’occasion de cette exposition furent tant les actrices de ces changements sociaux que des mutations de l’art du XIXe siècle.

du 19 mai 2021 au 4 juillet 2021

Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard 75006 Paris – Tél. : 01 40 13 62 00

 
 

– Victor Brauner : Je suis le rêve. Je suis l’inspiration.

Nouvelles dates à confirmer

Le Musée d’Art Moderne de Paris consacre à Victor Brauner (1903-1966), figure singulière du surréalisme, une importante monographie regroupant plus d’une centaine d’œuvres, peintures et dessins, dont certaines montrées en France pour la première fois depuis la dernière rétrospective à Paris au musée national d’art moderne en 1972.

 

– Signac, les harmonies colorées

Du 19 mai au 19 juillet 2021
PROLONGATION JUSQU’AU 26 JUILLET 2021
En 2021, découvrez l’oeuvre de Paul Signac (1863 – 1935), maître du paysage et principal théoricien du néo-impressionnisme, à travers près de 70 oeuvres issues du plus bel ensemble d’oeuvres néo-impressionnistes en mains privées. Aux côtés de 25 de ses toiles telles que Avant du Tub (1888), Saint-Briac. Les Balises (1890), Saint-Tropez. Après l’orage (1895), Avignon. Matin (1909) ou Juan-les-Pins, Soir (1914) et d’une vingtaine d’aquarelles, l’exposition présente plus de vingt oeuvres de Georges Seurat, Camille Pissarro, Maximilen Luce, Théo Van Rysselberghe, Henri-Edmond Cross, Louis Hayet, Achille Laugé, Georges Lacombe et Georges Lemmen.

Musée Jacquemart-André 158, boulevard Haussmann – 75008 PARIS Tel. : + 33 (0)1 45 62 11 59

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés