Deux auteurs israéliens contemporains

Il existe une génération de romanciers israéliens nés en Israël et pour qui ce pays est donc terre natale. A travers leurs romans, on peut ainsi voir l’âme du pays. Même dans les romans policiers !

C’est le cas d’Yishai Sarid, né en à Tel Aviv-Jaffa. Il est avocat, mais aussi écrivain, spécialisé dans le roman policier. Il dit, lors d’une interview sur le site “En attendant Nadeau” à propos de son dernier livre “Le Troisième Temple” :

Lire la suite

Gauguin en Polynésie ou l’enfer sur terre… Lettres à Monfreid

 

Tahiti ou l’enfer sur terre.

Les lettres de Gauguin à son meilleur ami, Georges-Daniel de Monfreid ( peintre lui même et père de l’aventurier Henry de Monfreid) et en qui il aura toute sa vie une confiance indéfectible et totale, sont passionnantes.

Avant de partir définitivement pour un monde meilleur en 1903, Gauguin fera une étape en Polynésie dont il aime l’image qu’il s’en fait, mais en déteste la réalité.

On verra, dans ce livre, que Gauguin souffre d’un eczéma aux pieds, ce qui le fait beaucoup souffrir. Il a aussi un diabète, ainsi qu’une syphilis…

Lire la suite

Louis XIV – Le Roi-Soleil Tome 1 Louis XIV – L’hiver du Grand Roi Tome 2 de Max Gallo

Louis XIV de Max GalloC’est une biographie du grand roi, mais vue sous un angle particulier. Nous sommes en effet à l’intérieur de la tête de Louis XIV, voyons avec ses yeux, sentons avec son coeur, calculons avec son cerveau, mais aussi souffrons avec son corps.

J’ai vu les deux tomes comme un peintre : le tome I serait de couleur chaude, le II teinté de couleurs froides, même glaciales. Quelque chose lie les deux livres, qui revient sans cesse dans l’esprit de cet homme : la Mort qui rôde.

L’écriture est simple, la lecture est fluide, le roi en devient terriblement réel et proche.

Lire la suite

“Nous sommes l’eau” de Wally Lamb

Nous sommes l eauWally Lamb est un grand romancier qui fait ses romans comme on fait un film : il faut regarder à la fin du livre, les remerciements à tous ses collaborateurs, tous ceux qui l’ont aidé dans cette entreprise, à écrire ce livre de près de 700 pages. D’ailleurs, beaucoup d’écrivains américains agissent ainsi. Ils pensent que le roman est une affaire sérieuse et qu’on ne peut pas tout savoir. Comme le faisait aussi Zola.

Mais depuis Zola beaucoup d’eau a passé sous les ponts… c’est le cas de le dire !

Lire la suite