La collection Alana à Jacquemart-André

La collection Alana Chefs-d’oeuvre de la peinture italienne
Du 13 septembre 2019 au 20 janvier 2020
 
L’or et la couleur

Cette exposition contient vraiment des merveilles. Il y a ici 75 oeuvres des plus grands maîtres italiens comme Fra Angelico, Bellini, Lorenzo Monaco, Lippi, Carpaccio, Le Tintoret, Bronzino ou Véronèse et d’autres moins connus.

Que veut dire Alana ?

Alana est le début du prénom des deux collectionneurs, Àlvaro Saieh et Ana Guzmán. Ce sont des collectionneurs contemporains.

Àlvaro Saieh collectionne ce qui lui plait, c’est sa seule règle en la matière.

Il dit : “Au début, je collectionnais des oeuvres des XIIIe et XIVe siècles, alors que dernièrement, je me suis tourné vers les XVIe et XVIIe siècles pour ouvrir ma collection italienne à d’autres périodes importantes, même si nous n’irons pas au-delà du XVIIe siècle.”

Il échappe un peu aux règles habituelles : “Personnellement, je vais parfois à l’encontre du marché. Si je trouve un tableau exceptionnel, je l’achète, qu’il s’agisse ou non d’un artiste de premier plan”.

Une oeuvre intéressante ci-dessous (mais elles le sont toutes), outre sa qualité picturale, nous montre le démon ayant pris l’apparence de la Vierge à l’enfant !

Antonio Vivarini, (Venise, actif de 1440 à 1476-1484),
Saint Pierre Martyr exorcisant un démon ayant pris les traits d’une Vierge à l’Enfant, vers 1450
Tempera et or sur panneau, 53,4 x 36 cm, le cadre n’est pas d’origine, Collection Alana, Newark, DE, États-Unis, Photo : © Allison Chipak

 

A remarquer ce tableau de Cosimo Rosselli, “Le Christ en homme de douleur”, vers 1490, qui a ceci de remarquable qu’il n’a jamais été touché, retouché ou restauré après sa création (depuis plus de 500 ans) !

Cosimo Rosselli (Florence, 1439 – 1507), Le Christ en homme de douleur, vers 1490, Tempera et or sur bois, avec moulures dorées d’origine, 39,5 x 30,4 cm, Collection Alana, Newark, DE, États-Unis, Photo : © Allison Chipak

Conseil aux visiteurs

On demande à Àlvaro Saieh : Que diriez-vous à un visiteur si vous le guidiez à travers votre collection ?
Et il répond : “Je lui dirais simplement de regarder et d’apprécier. De déambuler tranquillement et de s’arrêter devant les tableaux qui attirent son attention. Tout le monde n’a pas la même réaction face à une oeuvre d’art, c’est un lien personnel.”

Une courte vidéo de l’expo :

Vous avez jusqu’au 20 Janvier 2020 pour passer un bon moment au musée Jacquemart André !

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés