Mary Cassatt à Jacquemart-André

Belle exposition en ce moment au Musée Jacquemart-André à Paris sur Mary Cassatt (1844-1926)

 Née en 1844 (certains disent 1843) à Allegheny, aux USA, dans une famille fortunée, elle apprend la peinture  pendant quelques années à l ‘Académie des beaux-arts de Pennsylvanie, mais elle se lasse de ces cours où elle s’ennuie et où l’on apprend un style trop classique pour elle. Elle effectue, avec famille et amis, de nombreux allers et retours entre l’Amérique et la France.

Elle a été ensuite assez longtemps sous l’influence de Jean-Léon Gérome, peintre au style à la fois académique et orientaliste,  pour qui plus c’était “ressemblant” et mieux c’était…

Difficile ensuite pour elle de se libérer de ce carcan pour trouver ce qu’elle cherchait vraiment, à savoir la tendresse et la poésie de l’impressionnisme, mais elle y est arrivée !

Notamment avec Degas qui l’aida beaucoup, ainsi que d’autres comme Manet et Pissarro.

Quoiqu’il en soit, c’est une magnifique exposition qui nous donne l’occasion de voir des toiles dont beaucoup sont un peu éparpillées aux USA et dans le monde entier.

On voit dans la toile ci-dessous l’académisme au premier plan et l’impressionnisme à l’arrière plan (dans les massifs de fleurs) :

Mary Cassatt, Jeunes femmes cueillant des fruits, 1891 huile sur toile, Carnegie Museum of Art, Pittsburgh; Patrons Art Fund © Carnegie Museum of Art, Pittsburgh; Patrons Art Fund

 Et cela se répète dans de nombreuses toiles, comme dans le “bébé dans un costume bleu” où le coup de pinceau de l’arrière plan rappelle même Berthe Morisot  !

Mary Cassatt, Bébé dans un costume bleu, regardant par dessus l‘épaule de sa mère, circa 1889 huile sur toile, Cincinnati Art Museum, John J. Emery Fund © Cincinnati Art Museum

 

Alors que les impressionnistes français qu’elle connaissait presque tous, se spécialisaient dans le paysage, elle  réalisait surtout des portraits et plus spécialement, elle qui n’eut pas d’enfant, fit de nombreuses peintures de jeunes enfants !

Il n’y a que vers la fin de sa vie qu’elle fit un peu de paysage, attirée notamment par l’eau du lac de sa propriété de Picardie, où elle réalisa des “barques ” et aussi ce portrait paysager intitulé “L’été” :

Mary Cassatt, Jenny and Her Sleepy Child, between 1891 and 1892 Oil on canvas, 100,65 x 81, 28 cm – Terra Foundation for American Art, Daniel J. Terra Collection – Photography © Terra Foundation for American Art, Chicago

 

On voit dans le détail ci-dessous ce canard merveilleusement réalisé, avec les reflets somptueux de l’eau, la maitrise à la fois de la touche et de la couleur, du pur impressionnisme.

Mary Cassatt détail de L’été

Elle fit aussi de la gravure que lui a enseigné Degas (il disait d’elle : Je ne supporte pas qu’une femme dessine aussi bien !).

Elle réalisa d’ailleurs de belles gravures japonisantes telle cette “Jeune Femme essayant une robe” :

Jeune Femme essayant une robe 1890 Pointe sèche et aquatinte

 

La gravure est un travail très long, fastidieux et difficile. Il faut savoir que tout trait est définitif et que l’on ne peut revenir dessus. Elle travaille donc la gravure avec l’imprimeur toute la journée et ne peut en réaliser que 8 à 10 par jour.

Elle est aussi responsable de la venue des impressionnistes aux États Unis.

Elle arrête la peinture en 1914, devient aveugle en 1921, et meurt en 1926 dans son château du Mesnil Théribus près de Gisors.

 

Une petite présentation de cette expo :

Exposition “Mary Cassatt, une impressionniste américaine à Paris” | Musée Jacquemart-André from Culturespaces on Vimeo.

158 boulevard Haussmann 75008 Paris
Tél. : 01 45 62 11 59

Le Musée se situe à quelques pas des Champs-Elysées et des grands magasins.
En métro : Lignes 9 et 13, stations Saint-Augustin, Miromesnil ou Saint-Philippe du Roule
En RER : Ligne A, station Charles de Gaulle-Étoile
En bus : Lignes 22, 43, 52, 54, 28, 80, 83, 84, 93
En voiture : Parking Haussmann-Berri, au pied du musée, ouvert 24h/24
En Velib’ : Station Rue de Berri

9 MARS – 23 JUILLET 2018

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés