Patrick de Carolis reconduit à la tête du musée Marmottan

A l’issue de sa séance plénière du mercredi 13 décembre 2017, l’Académie des beaux-arts annonce la reconduction de Patrick de Carolis à la direction du musée Marmottan Monet et de la Bibliothèque Marmottan, pour une durée de 5 ans à compter de janvier 2018.

On connaissait Patrick de Carolis notamment pour son émission de télévision “Des racines et des ailes”, moins comme responsable du Musée Marmottan, dont il est devenu directeur en janvier 2013 et dont la fréquentation a augmenté depuis de 40% !

Parallèlement au musée Marmottan, 9 grandes expositions internationales, chacune conçue par le musée et construite autour d’œuvres emblématiques de sa collection ont eu lieu et ont connu un grand succès avec 2 612 670 visiteurs sur 5 ans.

Présentées sur 4 continents (Asie, Europe, Amérique du Nord et Océanie), ces grandes expositions ont garanti au musée un rayonnement international. On peut citer par exemple, en 2013, l’exposition qui a eu lieu en Chine à Shangaï « Monet : Landscapes of the mind » ou encore au Japon en 2015, « Chefs-d’œuvre du musée Marmottan Monet » présentée dans 4 villes japonaises qui ont connu des succès retentissants et ont battu des records de fréquentation.

Sous la direction de Patrick de Carolis, le musée a également entièrement repensé l’accrochage et le redéploiement de ses collections. Cette action ambitieuse a permis la création :

  • en 2013, d’une galerie autonome et modulable dédiée aux expositions temporaires,
  • en 2013 également, de la sanctuarisation de la salle des Nymphéas,
  • en 2014, de 2 nouvelles salles permanentes dédiées au fonds Berthe Morisot,
  • et en 2017, de la salle des Epées présentant une collection d’épées d’académiciens.

Le musée Marmottan Monet ne bénéficiant pas de subvention d’investissement ou de fonctionnement, il est totalement autofinancé à 100%, les recettes provenant de :

  • pour 40% la billetterie parisienne,
  • pour 25% la boutique (taux de captage du public de 40%),
  • pour 23% des revenus suscités par les expositions internationales,
  • et pour 12%  d’autres ressources.

En 2018, le musée Marmottan Monet accueillera deux nouvelles grandes expositions temporaires, la première « Corot, le peintre et ses modèles » (8 février – 8 juillet) en étroite collaboration avec le musée du Louvre, révèlera une facette de l’artiste quasi inconnue jusqu’alors du grand public

 

Biographie de Patrick de Carolis

Patrick de Carolis est né en Arles en 1953. Après des études d’art dramatique et de danse à Montpellier, il décide de se consacrer au journalisme et sort diplômé en 1974 de l’Ecole supérieure de journalisme de Paris.

 Il débute sa carrière à France-Régions 3 (FR3), puis entre en 1975 à TF1 en tant que reporter au service des informations générales, avant de devenir chef de rubrique au service politique jusqu’en 1983. Grand reporter à Antenne 2 en 1984, il rejoint ensuite les équipes de la nouvelle chaîne privée « La Cinq » où il crée plusieurs magazines comme « Reporters », « Nomades » ou « Réussites». En 1992, nommé Directeur de l’information, il crée sur M6 le magazine « Zone interdite ».

1997 marque son retour sur le service public en tant que Directeur des documentaires et magazines sur France 3 ; il y crée et présente jusqu’en 2005 le magazine culturel « Des racines et des ailes », avant d’être élu à la présidence du groupe France Télévisions, groupe qu’il dirige de 2005 à 2010.
Patrick de Carolis a également exercé des responsabilités au sein de la presse écrite, comme Directeur général du Figaro Magazine entre 2001 et 2004.

L’écriture est centrale dans le parcours de Patrick de Carolis : après Conversation, livre d’entretiens avec Bernadette Chirac en 2001, il publie Les Demoiselles de Provence en 2005, un recueil de poésie Refuge pour temps d’orage, porté au théâtre en 2011, La dame du Palatin, roman historique dans lequel il fait revivre l’épouse du philosophe Sénèque, Letizia Bonaparte : La mère de toutes les douleurs en 2012 et récemment Les ailes intérieures, dans lequel il retrace sa carrière et développe une réflexion sur l’importance de la culture. Passionné par le spectacle vivant, Patrick de Carolis a créé en 2001 le festival « Les Eclectiques de Rocamadour », qui réunira pendant dix ans de grands interprètes de musique, de danse et de théâtre.


Patrick de Carolis est membre de l’Académie des beaux-arts depuis 2010 (section des membres libres) et vice-président en 2017. Il dirige la Fondation Paul Marmottan depuis janvier 2013.

La Fondation Paul Marmottan regroupe le Musée Marmottan Monet et la Bibliothèque Marmottan. Haut lieu de l’impressionnisme, le Musée Marmottan Monet situé dans le XVIeme arrondissement de Paris a été légué en 1932 à l’Académie des beaux-arts par Paul Marmottan, en même temps que son hôtel particulier (l’actuelle Bibliothèque Marmottan). Il présente la plus importante collection au monde de tableaux de Claude Monet, complétée d’un choix d’œuvres de Boudin, Manet, Renoir, Gauguin, Pissaro, Degas. Il s’est enrichi d’un ensemble exceptionnel d’enluminures médiévales grâce à la donation Wildenstein en 1986 ainsi que de l’importante collection d’œuvres de Berthe Morisot qui lui a été léguée en 1996 (Fondation Denis et Annie Rouart). On peut citer parmi les expositions récentes « Villa Flora, les temps enchantés, chefs-d’œuvre de la collection Arthur et Hedy Hahnloser », (septembre 2015 – février 2016), « Hodlet Monet Munch », (septembre 2016 – janvier 2017), « Camille Pissarro, le premier des impressionnistes » (février – juillet 2017). Le musée présente actuellement « Monet collectionneur ». La Bibliothèque Marmottan abrite le plus important fonds de l’Hexagone consacré au Premier Empire ; elle est gérée par la ville de Boulogne-Billancourt.

L’une des cinq Académies composant l’Institut de France, l’Académie des beaux-arts encourage la création artistique dans toutes ses expressions et veille à la défense du patrimoine culturel français. Elle poursuit ses missions de soutien à la création par l’organisation de concours, l’attribution de prix, le financement de résidences d’artistes et l’octroi de subventions à des projets et manifestations de nature artistique en France et à l’étranger. Constituée autour de l’idée de pluridisciplinarité, la Compagnie réunit cinquante-neuf membres répartis au sein de huit sections artistiques. Edith Canat de Chizy, membre de la section de Composition musicale et Patrick de Carolis, membre de la section des Membres libres ont été élus respectivement présidente et vice-président de l’Académie des beaux-arts pour l’année 2017.

Source :  Académie des beaux-arts

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés