Comment reproduire les couleurs en peinture

La Palette de Van Gogh

Une des premières facultés du peintre doit être, outre le dessin, de savoir reproduire le plus exactement possible, à partir des tubes dont il dispose, les couleurs qui l’entourent.

Comme exercice, nous allons essayer de réaliser la palette de Van Gogh pour un tableau donné (Pour ce faire, nous avons utilisé des logiciels de traitement d’image pour retrouver les couleurs exactes).

En principe, le peintre prépare sa palette avant sa toile, mais rien n’est absolu en ce domaine et il pourra très bien décider de modifier celle-ci au cours de l’avancée du tableau.

Donc Van Gogh va réaliser cette toile deux mois avant sa mort, pleine de couleurs et de gaieté, des iris, comme il aimait à en peindre… Les couleurs prélevées avec le logiciel de traitement d’images sont les suivantes :

Gardez sous les yeux ces couleurs car elles vous permettront de mieux suivre le commentaire sur la vidéo ci-dessous.

Analysons ces couleurs :

D’abord, à propos des iris, ceux-ci sont bleus bien sûr, mais de quel bleu ? La couleur tonale est loin d’être uniforme, il y a même dans les parties un peu fanées, des traces de beige !

Toutes les couleurs sont extrêmement rompues (grisées) contrairement à ce qu’on pourrait croire, cela veut dire que Van Gogh n’a pas réalisé cette toile avec les couleurs toutes faites, sortant du tube, mais en a au contraire mélangé plusieurs. Voir ci-dessous :

les couleurs prélevées sur le tableau

Nous avons numéroté ces couleurs pour y voir plus clair et mieux suivre la vidéo.

-  Le fond

D’abord le fond. Il est rose d’apparence, en fait légèrement rosé rompu. Il est fait avec beaucoup de blanc, un peu de rouge anglais et un peu de vert émeraude pour le rompre, les parties sombres étant faites avec moins de blanc.

-  les fleurs

La couleur dominante est le bleu n° 1, pouvant être un bleu de prusse rompu avec un peu de blanc

La couleur n°2

Très foncée, celle-ci est faite avec un vert émeraude mélangé avec un violet de cobalt, pas de blanc

Couleur n° 3

C’est la même que la numéro 1 en plus grisée et un peu plus clair (ajout d’un peu de blanc) avec ajout de bleu outremer

Couleur n° 4

Nous commençons avec les parties un peu fanées des fleurs, notamment le bouton en haut à droite, avec un vert de vessie très rompu par du rouge anglais et un peu de blanc.

Couleur n° 5

Du rouge anglais, avec une goutte de jaune japonais orangé, mais en commençant par beaucoup de blanc

Couleur n° 6

C’est du jaune japonais orangé, avec une goutte de rouge anglais et de bleu de prusse dans beaucoup de blanc.

-  les feuilles

Elles sont évidemment vertes sauf les fanées.

La n°1 sera faite avec du blanc du jaune japonais orangé et du bleu outremer, avec une goutte de rouge anglais.

Pareil pour la 2 mais avec moins de blanc

La 3 est faite d’un vert jaune clair, un vert jaune vif par exemple, rompu avec un peu de violet de cobalt et une goutte de blanc.

La 4 est un vert de vessie rompu avec un rouge anglais.

-   le vase

Beaucoup de blanc avec une goutte de vert jaune et de bleu outremer

-   la table

On peut fabriquer son vert avec une goutte de jaune japonais foncé dans du bleu de prusse en le rompant avec du rouge anglais tout en y ajoutant plus ou moins de blanc suivant la couleur (plus dans la 1 que dans la 2)

Voici donc, en tube, les couleurs qu’aurait pu utiliser Van Gogh pour ce tableau si l’on en croit les logiciels de traitement d’image (en l’occurrence PaintShop Pro et Gimp).


 

_____________________________________

Source tableau “les Iris” de Van Gogh

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés