La collection Emil Bührle au Musée Maillol

Du 20 mars au 21 juillet 2019 au musée Maillol à Paris se tient une exposition à voir absolument ! Il s’agit d’une présentation de la collection Emil Bührle.

Une brève histoire d’Emil Bührle

Vincent van Gogh, Branches de marronnier en fleur,

Emil Bührle est un grand industriel suisse, né en Allemagne (1890-1956). Au départ, il fit des études d’histoire de l’art, de linguistique et de littérature anglaise et allemande. Il fait la guerre de 14-18 dans l’armée allemande en qualité de lieutenant. A la fin de la guerre, il est transféré à Magdebourg, logé chez le banquier Ernst Schalk dont il épouse la fille. Tout s’enchaine dès lors, car ce banquier est actionnaire chez Magdeburger Tool and Machine Factory, une fabrique de machines outils, et il veut que son gendre ait une bonne situation.

Aussi, il use de son influence pour le faire entrer dans cette usine dont la filiale suisse Oerlikon a besoin d’un directeur. Cette usine fabrique des armes pour la France et l’Angleterre, puis finalement pour le IIIème Reich. Parallèlement, il se met à collectionner des oeuvres d’art (dont certaines ont été volées à des juifs – mais il n’était pas au courant- et d’ailleurs, il leur restituera puis en rachètera une partie). Après son décès, sa femme et ses enfants créent une fondation pour gérer cette grande collection. Il fallait que cela fut dit. Mais concentrons nous plutôt sur la

beauté de cette exposition !

Le collectionneur

Il collectionnera donc jusqu’à 600 oeuvres (ici nous en verrons une bonne cinquantaine). Ce sont des toiles des plus grands impressionnistes, mais pas seulement. Il y a aussi Corot, avec “La liseuse” qu’il avait achetée en 1942, puis restituée et rachetée en 1948. Des Vuillard, Bonnard, Je craignais qu’on ne voit que des oeuvres connues, mais pas du tout ! On verra une oeuvre de

Les époux Buhrle en 1919

Francesco Guardi, un très beau Manet au sommet de son art, totalement impressionniste (Un Coin du jardin de Bellevue), un chef d’oeuvre absolu de Renoir, le portrait de la “Petite Irène”, de très beaux Cézanne, des Picasso (dont un portrait figuratif ci-dessous), des Gauguin impressionnistes, des Van Gogh extrêmement beaux (on peut les voir dans les livres mais rien ne vaut de les voir en réalité.  C’est comme, par exemple, la différence entre “voir” un bateau et “faire” du bateau. Un exemple avec “Le semeur”. On l’a vu souvent, mais là, c’est très différent : il y a une sorte de vibration chez Van Gogh qui ne se voit que quand on est face au tableau… On verra aussi des Derain, des Sisley splendides, des Pissarro magnifiques, des oeuvres de Toulouse Lautrec,.. et j’en oublie.

Emil Bührle écrira, voulant donner une définition du collectionneur : « Je dirais plutôt qu’un vrai collectionneur est au fond un artiste manqué. Le collectionneur se caractérise par la qualité de son choix et par la réunion judicieuse des oeuvres d’art. »

Ce qui me fait penser à Picasso et sa définition du peintre : “Qu’est ce que,  au fond, un peintre ? C’est un collectionneur qui veut se constituer une collection en faisant lui-même les tableaux qu’il aime chez les autres”

Ci-dessous un petit diaporama qui vous donnera une idée des oeuvres exposées, mais rien ne vaut la visite ! Vous avez jusqu’au 21 juillet 2019.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une courte vidéo :

 

Musée Maillol 59/61 rue de Grenelle – 75007 Paris
Ouverture 7 jours sur 7
en période d’exposition
De 10h30 à 18h30
Nocturne le vendredi jusqu’à 20h30

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés