“Un enfant du pays” et “Black Boy” de Richard Wright

Richard Wright (1908-1960), petit-fils d’esclave, est un grand écrivain, noir américain..

« Un enfant du pays », écrit en 1940, raconte la descente aux enfers d’un jeune noir dans l’Amérique raciste de l’époque. C’est poignant et très bien écrit. En voici un extrait p. 340 :

Lire la suite

Colson Whitehead – Ballades pour John Henry

Colson Whitehead est un auteur et journaliste noir américain.

Il écrit avec une verve et un humour peu communs.

Il nous conte ici l’histoire d’un pigiste pique-assiette qui tente de battre un record de « pique-assiettisme » en « tenant » financièrement pendant des mois uniquement avec les cadeaux faits aux journalistes et autres tickets ramassés par terre et non utilisés.

C’est très drôle et très enlevé, et parfois même assez profond.

Lire la suite

Jonathan Coe, écrivain britannique

« Bienvenue au club » et « Le Cercle fermé ».

Jonathan Coe est né en 1961. Après des études à Cambridge, il devient enseignant.

Parallèlement, il est journaliste et, accessoirement, il écrit des romans !

Dans « Bienvenue au Club », il nous conte l’histoire d’ une bande d’adolescents des années pré thatchérienne !

Lire la suite

“La conspiration des ténèbres” de Theodore Roszak

Theodore Roszak, professeur d’histoire à l’Université de Californie est né en 1933.

Il a écrit en 1991 « La conspiration des ténèbres », un roman à clefs, particulièrement fascinant.

Il y est question des « films dans les films », à savoir des images subliminales, le tout enrobé dans une histoire mystico-policière avec une critique du cinéma actuel qui n’est pas dénuée d’intérêt.

Lire la suite

L’aliéniste et l’ange des ténèbres

Caleb Carr est un romancier de talent.

Il a écrit, entre autre, deux très bons livres, qu’on pourrait à la rigueur qualifier de policiers « l’Aliéniste » avec sa suite, « l’Ange des Ténèbres ».

Ces deux romans se passent au début du XXème siècle aux Usa et mettent en scène un médecin-psychologue, le docteur Kreizler, plus ou moins psychanalyste.

Le premier est écrit à la première personne par l’ami de ce médecin, John, alors que la suite, « l’Ange des Ténèbres », est écrit par un jeune, sauvé de la délinquance par ledit Docteur, un certain Stevie.

Lire la suite