Philip Roth, le misanthrope

Philip Roth n’aime personne et méprise presque tout le monde.

Il dit dans une interview de Mai 1999 menée par Pierre Assouline pour le magazine « Lire » :

« (…) plus je déteste, mieux je me porte. Ici, je déteste tout. Mais je ne pourrais pas vivre ailleurs. D’ailleurs, je n’ai pas quitté mon pays depuis dix ans. Je ne trouve même plus mon passeport ! ».

Lire la suite

John Grisham, ses romans

« Non coupable », « L’idéaliste » et « La firme ».

John Grisham était avocat. Il est devenu écrivain. Un grand écrivain.

Né en 1955 dans l’Arkansas, il met 3 ans à écrire son premier roman « Non coupable ». Il y travaille tous les matins à 5 h. avant d’aller à son travail d’avocat.

Ce premier roman est né d’un fait divers, réécrit pour les besoins de la cause.

Un père tue le violeur de sa fille âgée de 12 ans. C’est un noir et les violeurs sont des blancs.

Lire la suite

Les Bienveillantes de Jonathan Littell

Roman époustouflant et qui se lit d’une traite, même si cela peut prendre quelques semaines !

L’auteur, Jonathan Littel, est né à New York en 1967. Il passe son bac en France et termine ses études à Yale. Il est allé se documenter dans les pays de l’ex URSS puis s’est enrôlé dans différentes ONG pour « voir la guerre », notamment en Bosnie et en Afghanistan (et apporter son aide aussi, bien évidemment).

Lire la suite

Turlupinades et tricoteries

Turlupinades et tricoteries, Dictionnaire des mots obsolètes de la langue française, d’Alain Duchesne et Thierry Leguay aux Editions Larousse.

A l’heure où le vocabulaire des jeunes se limite, pour exprimer un avis, à : “Géant !” ou “Nul !”(*), avec rien au milieu, voilà un charmant petit livre qui fleure bon l’expression française, imagée, imaginative, humoristique, cinglante ou précise. Tous ces mots sont morts ? Donnons-leur une seconde vie ! Réintroduisons-les dans notre langue sans l’arrière-pensée d’un passéisme quelconque, tout simplement parce qu’il est joyeux, en plus d’être enrichissant, de disposer d’une gamme de mots qui ont de la couleur, de la tenue, de la musicalité, de l’impertinence et de la pertinence à la fois.

Lire la suite