Tom Clancy et le roman d’espionnage américain

Tom Clancy est né le 12 avril 1947 à Baltimore et décédé le 2 octobre 2013.

Il suit des études littéraires et devient ensuite courtier d’assurance.

Passionné par l’armée, il rêve de faire la guerre du Vietnam, mais une mauvaise vue ne lui permet pas d’y participer.

Pendant ses heures de loisir, il écrit un livre “Octobre Rouge” qui deviendra un best-seller et un film avec Sean Connery

Il crée un nouveau genre de roman d’espionnage, le “techno-thriller”.

A priori, je déteste les romans d’espionnage. Mais voilà, il y a Tom Clancy…

Tom Clancy est un prodigieux écrivain américain spécialisé dans ce type de romans, inventeur du “techno-thriller” et dont on ne peut qu’admirer la fantastique imagination…

Ses romans ne sont d’ailleurs pas vraiment des romans car ils cernent la réalité de très près.

Brejnev est Brejnev, Reagan est Reagan, etc.

Son style est bon, même s’il est un peu cru (il n’est pas américain pour rien !).

Très documenté sur les avions, les sous-marins, les armes, les stratégies, la CIA, le FBI, le KGB, il nous entraîne dans des aventures époustouflantes mais totalement réalistes, dans lesquelles l’un des personnages, Jack Ryan, ira jusqu’à devenir président des États-Unis ! Mais rien à voir ici avec James Bond ou autres fadaises.

Non, Tom Clancy est un grand connaisseur des problèmes de politique internationale et d’espionnage.

J’ai lu :

“La somme de toutes les peurs”, dont le titre est tiré de la phrase de Churchill : “C’est étrange. Prenez le marin le plus courageux, l’aviateur le plus intrépide, le soldat le plus brave, et réunissez-les autour d’une table. Et qu’obtenez-vous ? la somme de toutes les peurs.”

La somme de toutes les peurs

En plus d’une intrigue haletante, c’est un livre extrêmement détaillé sur ce qu’est une bombe atomique et comment elle fonctionne, la complexité de sa fabrication.

Un passage remarquable nous décrit d’ailleurs l’explosion nucléaire “au ralenti”, c’est à dire qu’on y voit les atomes parcourir des distances faibles à des vitesses énormes ainsi que tout le processus de la réaction en chaîne, ainsi que l’impact sur les gens qui se trouvent à proximité de l’engin, la description du souffle de plus de 1000 km/h !

“Sans aucun remords”, dans lequel on fait la connaissance de John Kelly (dit John Clark), une sorte de bête à tuer, ancien des commandos, très intelligent et sensible, ce qui n’est pas habituel chez cette sorte de personnages…

Sans aucun remords

“Dette d’honneur”, dans ce roman, les Japonais décident de damer le pion à l’Amérique, très intéressant et très “actuel”.

Une bonne étude sur la mentalité japonaise.

Dette d’honneur

“Sur ordre” paru en 1996 où l’on voit Jack Ryan devenir président des États-Unis.

Sur ordre

Un avion s’écrase sur le Capitole (ce qui fit dire à certains que Tom Clancy avait prévu les attentats de 2001) et l’Irak privée de son dictateur assassiné (il avait donc prévu la disparition de Saddam Hussein, mais d’une autre façon…), se voit envahir par l’Iran (on se dit que ça pourrait arriver…).

“Rainbow six”, paru en 1998.

Rainbow six

On n’y voit pas Jack Ryan, mais John Clark, chef du commando “Rainbow six”, chargé d’intervenir lors d’attentats terroristes (et si possible avant !) et dans lequel on découvre que les véritables ennemis, manipulant ces terroristes, sont un groupe d’écologistes qui en est arrivé à sa dire que le mieux serait de supprimer la race humaine (qui pollue) et de ne garder qu’eux mêmes (qui retourneraient à une vie “naturelle” et ferait repartir les hommes du bon pied ) !

“L’ours et le dragon”, c’est à dire la Russie et la Chine, publié en 2000 et qui nous raconte une histoire curieuse, une guerre entre ces deux pays pour une question d’énormes gisements pétroliers et de mines d’or en Sibérie orientale.

L’Ours et le Dragon

Seulement, l’armée russe n’étant plus ce qu’elle était, l’Amérique intervient pour les aider contre les chinois !

“Red Rabbit” , paru en 2002.

Peut être le meilleur à mon goût.

Red Rabbit

Red rabbit veut dire “le lapin rouge”. Or, en terme d’espionnage, un lapin est une personne bien introduite, au KGB en l’occurrence (d’où la couleur rouge), et qui offre spontanément ses services à l’ennemi.

Mené de main de maître, plus profond que les autres romans, il entre dans la triple vie (espion, apparence et vie de famille) des espions de façon magistrale.

Étant donné que l’histoire est connue (tentative d’assassinat sur le Pape Jean-Paul II), on se demande s’il a eu des renseignements particuliers provenant de la CIA… Mais il en est de même de tous ses romans.

A lire, en vacances ou même n’importe quand !

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés