Millénium 3 de Stieg Larsson

“La reine dans le palais des courants d’air”

J’avais mille fois raison… Il vaut mieux lire le troisième volume dans la foulée du deuxième ! D’abord parce qu’il en est la continuité logique, se poursuivant à partir des derniers évènements [ en prime ici, la vie et l’organisation d’une salle de rédaction de grand journal (plus grand que Millénium)], et sans retour en arrière. Ensuite parce que, s’il était difficile de mémoriser les noms (suédois évidemment) des nombreux personnages, il faut à présent s’en souvenir et les attribuer aux bonnes personnes… En particulier, distinguer les méchants des gentils. D’autant que ces caractéristiques n’appartiennent pas forcément au groupe auquel on pourrait s’attendre !

Lire la suite

« Bohèmes » de Dan Franck

J’aime bien les histoires, et les histoires vraies plus encore, surtout lorsqu’elles ressemblent à des romans. Et lorsque ce sont des histoires d’artistes, de peintres, de sculpteurs, d’écrivains qui ont touché notre monde contemporain, j’ai l’impression de passer dans un autre espace-temps.

Ce livre se raconte difficilement : c’est une ambiance, une atmosphère d’une vie grouillante et dissipée qu’on accompagne chapitre après chapitre. Les personnages sont tous principaux et foulent les pages, précipitant le temps comme dans la vraie vie. On démarre à Montmartre au début du 20ème siècle et on termine à Montparnasse avant la seconde guerre mondiale. Le glissement vers Saint-Germain-des-Prés n’est pas abordé.

Lire la suite

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette de Stieg Larsson

Millénium 2

Cette fois, la construction du roman est plus classique, un peu ronronnante même, avec une courbe d’actions ascendante, voire exponentielle , puisque tout se dénoue dans le dernier quart du livre.

Difficile d’enquêter en même temps que les personnages, vu qu’on ne nous dit pas tout.

Il y a pourtant quatre sources d’enquête sur les trois meurtres du roman : Lizbeth, le mensuel Millénium, l’entreprise de sécurité Milton et tout de même la police.

Lire la suite

De la scène au tableau au musée Cantini à Marseille

Musée Cantini, Marseille du 6 octobre 2009 au 3 janvier 2010.

Quand on va voir une exposition le dernier jour, et qu’en plus cette exposition a eu une malheureuse publicité les derniers jours à cause du vol d’un précieux tableau de Degas, il faut s’attendre à faire la queue. C’était le cas ce dimanche 3 janvier 2010 devant cet hôtel particulier du 17ème siècle offert à la ville par le célèbre marbrier Jules Cantini en 1916.

Lire la suite

Millénium1

Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Millénium 1 – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de Stieg Larsson – Edition Actes Sud

Comment parler de ce livre sans jouer les “spoilers” ? Comme il possède une intrigue policière et que beaucoup d’entre vous joueront comme moi au détective pour trouver le coupable avant le héros, je tairai donc l’histoire, pour vous parler de mes impressions.

Le livre est construit comme un gros sandwich au pâté. Deux tranches de pain constituent l’histoire du journal “Millénium” avec au milieu une tranche de pâté (qui ne manque pas d’épices et de cartilages) que représente l’histoire policière.

Lire la suite

Artistes sans art ? de Jean-Philippe Domecq

Voilà un petit livre dense sensé donner des pistes pour mieux appréhender l’ art contemporain.

Dense et foisonnant, les idées semblant partir parfois en tous sens, échappant au plan pré-établi. L’auteur semble pourtant s’y retrouver et retombe sur ses pieds. On le suit avec peine. Après avoir fait un état des lieux de l’art contemporain, l’auteur recherche ses origines dans l’Art Moderne : il naîtrait dans l’opposition à celui-ci. L’opposition des oppositions aboutit à ce que la signature de l’artiste (mais s’il n’y a plus d’oeuvre, reste-t-il un artiste ?) soit devenue suffisante.

Lire la suite