Journal de voyage d’Alexandra David-Néel

Lettres à son mari 14 janvier 1918 – 3 décembre 1940 – De la Chine à l’Inde en passant par le Tibet.

Ceci n’est pas l’un des nombreux ouvrages ou articles écrits par l’auteur, mais une grande partie de sa correspondance à son mari, celui qu’elle appelait son « bien cher Mouchy ».

On apprend à connaître certes l’exploratrice, la savante, la religieuse à travers ce courrier, mais surtout la femme. La femme à l’esprit aventurier, étonnante par sa volonté de fer, sa résistance physique et morale, sa culture, son adaptabilité à des situations extraordinaires.

Lire la suite

Les Maîtres de la lumière, de Jacques Anquetil

Les Maîtres de la lumière, Jacques Anquetil, Presses de la Renaissance.

C’est le récit de la vie de Jacques Angot, maître verrier. L’histoire est simple, parfois naïve, tout comme l’écriture. L’intérêt du livre tient plutôt dans les explications techniques de ce métier d’art et dans la période qu’il couvre. Il s’agit de la deuxième moitié du XIXème siècle où les courants artistiques subissent une grande mutation, en particulier avec les impressionnistes.

Jacques, sans connaître ces mutations, est dans l’air du temps : ses recherches portent sur l’ombre et la lumière, et non plus sur le récit religieux figuratif. Il n’en est pas moins croyant, même au moment des ses plus grands doutes, suite à des malheurs successifs. On suit ainsi son évolution vers un certain mysticisme, exacerbé par une EMI (Expérience de Mort Imminente).

Lire la suite

Turlupinades et tricoteries

Turlupinades et tricoteries, Dictionnaire des mots obsolètes de la langue française, d’Alain Duchesne et Thierry Leguay aux Editions Larousse.

A l’heure où le vocabulaire des jeunes se limite, pour exprimer un avis, à : “Géant !” ou “Nul !”(*), avec rien au milieu, voilà un charmant petit livre qui fleure bon l’expression française, imagée, imaginative, humoristique, cinglante ou précise. Tous ces mots sont morts ? Donnons-leur une seconde vie ! Réintroduisons-les dans notre langue sans l’arrière-pensée d’un passéisme quelconque, tout simplement parce qu’il est joyeux, en plus d’être enrichissant, de disposer d’une gamme de mots qui ont de la couleur, de la tenue, de la musicalité, de l’impertinence et de la pertinence à la fois.

Lire la suite

Cézanne en Provence – Aix 2006

Au Musée Granet à Aix-en-Provence du 9 juin au 17 septembre 2006, tous les jours de 9h à 19h. Nocturne le jeudi jusqu’à 23h.

Le musée Granet a ouvert ses portes à quelques privilégiés en avant-première le 7 juin. Rénové et à peine inauguré (mars 2006), le musée de la place Saint-Jean-de-Malte présente l’exposition événement « Cézanne en Provence ».

Lire la suite

6ème SALON INTERNATIONAL DE L’ART

Journal des Peintres : Une première question avant de commencer : depuis l’année dernière vous avez perdu votre « C » de SIAC, pour devenir simplement « Salon International de l’Art », que s’est-il passé ?

Eve Genre : le « C » n’est pas perdu de façon officielle, c’est l’usage qui l’a fait disparaître ! Le « C » de Contemporains prêtait en fait à confusion : les uns pensant avoir affaire à un salon d’art « Conceptuel », étaient déçus de trouver toutes les formes d’art. Les amateurs d’art figuratif, eux, ne venaient pas, pour les mêmes raisons ! Les choses sont plus claires ainsi.

Lire la suite