Muriel Marhic dans “Plaisirs de peindre”

Muriel Marhic dans "Plaisir de peindre"

Muriel Marhic dans “Plaisir de peindre”

Muriel Marhic, aquarelliste de talent et collaboratrice du “Journal des peintres” fait l’objet d’un important article dans le dernier numéro (48) de “Plaisirs de peindre”, revue luxueuse sur la peinture, dans la rubrique “Interview – Coup de cœur”.

Cette revue est par ailleurs pleine de bons conseils pour tous les peintres, débutants comme professionnels.

Nous vous invitons donc à vous procurer ce numéro qui vous donnera l’occasion de connaître un peu mieux Muriel et sa passion pour Venise !

L’homme et le végétal

L’homme et le végétal : quelques exemples de représentations dans la peinture occidentale.

Jeune homme aux fleurs.

Jeune homme aux fleurs. BM Angers. Ms. 0134. XVesiècle.

Les exemples montrant des portraits de femmes tenant une fleur, un bouquet ou diverses plantes sont nombreux. Il existe en effet, pléthore de portraits féminins à la rose, de nombreux exemples de saintes avec un lis, on pourrait multiplier à loisir les allusions.

Mais qu’en est-il des portraits masculins ? Les portraits d’hommes tenant une fleur, un rameau, une plante sont moins nombreux. Ils portent souvent d’autres attributs, objets : une statuette, une médaille gravée, une pomme de senteur, un livre, des armes …

Lire la suite

Pour retrouver tous les articles :

La quasi totalité de l’ancien “Journal des peintres” a été passée ici.

Si vous ne tombez pas directement sur l’article recherché, vous pouvez le faire à gauche dans le moteur recherche.

L’ancien site était sous une version ancienne de Spip et de base de données et ne pouvait continuer avec suffisamment de fiabilité.

L’oeillet peint : une fleur picturale (deuxième partie)

Les hommes de renom à l’oeillet.

On pourrait penser au premier abord que l’oeillet est plutôt associé à la femme dans la peinture. Pourtant de très nombreux grands hommes sont représentés avec cette fleur. Joos van Cleve, qui avait déjà peint une madone à l’oeillet, a aussi peint l’empereur Maximilien Ier (Empereur du Saint Empire romain germanique) de la même façon.

Lire la suite

L’oeillet peint : une fleur picturale (troisième partie)

Les portraits féminins à l’oeillet.

Avant d’entrer dans le vif du sujet et de parler des dames tenant un oeillet à la main, il est nécessaire de faire un bref rappel de sa représentation comme élément de la nature et du paysage. L’oeillet était parfois représenté en arrière plan, sur un buisson, ou un fond de fleurs pour sa portée symbolique et évocatrice. L’oeillet, censé porter les marques de la tristesse de la vierge sur le mont Golgotha était peint derrière une femme soit pour évoquer sa piété ou sa pureté, ou bien tout simplement la vertu amoureuse. On peut citer ce très beau portrait de femme (possiblement un membre de la famille d’Este) par Pisanello, représenté sur un fond d’oeillets et d’ancolies.

Lire la suite